Le radar tronçon du boulevard Léopold III, opérationnel depuis le mois de novembre, a enregistré une très forte diminution de procès-verbaux dressés par la zone de police Bruxelles Nord (Schaerbeek, Evere, Saint-Josse).

Selon les chiffres comptabilisés du 13 au 26 février, 666 PV ont été dressés alors qu’on arrivait à un total de 851 PV pour une période similaire en novembre (du 14 au 27), juste après l’installation du radar tronçon. Il s’agit donc d’une diminution de 22%. Les effets préventif et dissuasif fonctionnent donc de manière très importante.

Pour rappel, un radar tronçon mesure la vitesse moyenne entre deux points de passage et non pas la vitesse à un point fixe. La vitesse y est limitée à 50 km/h.

"Cette évolution positive est bien la preuve que le radar tronçon est un outil très efficace et qu’il nous aide à faire diminuer les vitesses sur nos routes", précise Bianca Debaets (CD&V), secrétaire d’État bruxelloise à la Sécurité routière. "Ce changement de comportement de nombreux conducteurs me réjouit car le respect des limitations est désormais davantage intégré. C’est essentiel pour faire baisser drastiquement le nombre d’accidents et de victimes de la route. Notre objectif prioritaire reste de chasser les cowboys de la route, ceux qui prennent véritablement les artères bruxelloises pour le circuit de Spa-Francorchamps. Bientôt, le radar tronçon Stéphanie-Bailli entrera en service et nous mettons tout en œuvre afin que d’autres radars tronçons voient le jour dans les prochains mois. Il y va de la sécurité routière de toutes et tous."

Hélas, certains ne comprennent toujours pas puisqu’en février un véhicule a tout de même été flashé à 129 km/h, ce qui constitue un triste record depuis l’installation du radar tronçon. Néanmoins, la zone de police Bruxelles Nord a enregistré une diminution de la moyenne des vitesses maximales qui se situent désormais autour de 85 km/h pour 95-100 km/h auparavant. D’autre part, les policiers ont constaté que plus aucun taxi n’était flashé sur le tronçon, ce qui tend à prouver que les conducteurs qui passent régulièrement par cet endroit ont bel et bien adapté leur comportement.

Ce premier radar tronçon de la Région bruxelloise a donc été installé par Bruxelles Mobilité sur le Boulevard Léopold III, à Evere et Schaerbeek, sur des portions d’une distance de 663 m pour ceux qui rentrent dans la ville et de 813 m pour ceux qui en sortent.