Si 2020 avait été marquée par un boom de l'utilisation du vélo lors des comptages automatiques réalisés 24h/24 sur les pistes cyclables bruxelloises, les flux mesurés manuellement par Pro Vélo entre 08h00 et 09h00 avaient enregistré, quant à eux, une baisse "importante" par rapport à 2019, et ce en raison des périodes de confinement liées à la crise sanitaire, rappelle l'ASBL.
 
Nonobstant cette baisse importante, la tendance à la hausse amorcée au début des années 2000 se poursuit, souligne l'ASBL. La croissance annuelle moyenne depuis 2010 s'élevant en effet à environ 11%.
Davantage de femmes   

Par ailleurs, si les hommes restent majoritaires dans la pratique quotidienne du vélo (58%), l'écart avec les femmes tend à se réduire (42%), poursuit l'ASBL. La proportion de femmes circulant à vélo a en effet augmenté de 3 points de pourcentage en 2021 par rapport à 2020. La pratique cycliste continue donc à se féminiser à Bruxelles comme le souligne la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen).
Le casque a le vent en poupe

Autre constat, 62% des cyclistes en moyenne portaient un casque en 2021, ce qui représente une augmentation de 2 points de pourcentage par rapport à 2020 et là aussi la différence hommes-femmes s'estompe. Si les hommes portant un casque étaient les plus nombreux jusqu'en 2017, les femmes sont désormais majoritaires en 2021, étant 65% à circuler casquées contre 59% pour leurs homologues masculins.

Le port du casque est également supérieur à la moyenne chez les cyclistes utilisant un vélo à assistance électrique avec respectivement 69% des hommes et 76% des femmes contre 49% des femmes et 53% des hommes pour les vélos classiques. Les comptages ont également montré une surreprésentation des femmes parmi les usagers de ce type de vélos ainsi qu'une utilisation plus marquée des vélos à assistance électrique pour les déplacements domicile-travail (30%) que dans le cadre des loisirs (24 %). Les vélos-cargos et les vélos pliants représentaient tous deux 9% des effectifs observés.

Enfin, le taux d'occupation moyen des parkings pour vélos et dispositifs de stationnement installés à proximité des stations de métro et principales gares de la Région était de 31% en 2021.