La ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) regrette la décision du tribunal civil de Bruxelles qui a donné raison jeudi à la commune d'Uccle dans le litige l'opposant à la Ville de Bruxelles au sujet de la fermeture du Bois de la Cambre.

"Nous pensons qu'il est vraiment dommage que les Bruxellois se voient refuser ce refuge de nature. Surtout maintenant que cela est plus que jamais nécessaire. Notre objectif reste donc que le bois de la Cambre redevienne à terme une parc sans voiture pour tous les Bruxellois. Le jugement du juge en référé est principalement sur la forme. L'ordonnance de police de la ville arrivait de toutes les façons à échéance ce lundi", explique-t-elle.

"Nous venons de recevoir le jugement. Nous respecterons bien sûr la décision du tribunal, mais nous examinerons également attentivement les motifs sur lesquels cette décision a été prise", précise Elke Van den Brandt, qui dit regretter également que la décision doive être prise de cette manière. "La Ville de Bruxelles a consulté les communes environnantes à chaque étape. Et pourtant cette décision a été portée devant les tribunaux. Cela devrait être possible autrement. Nous allons bien sûr poursuivre la concertation."