Des mesures tarifaires particulières "nuits et week-end" sont notamment proposées à tout abonné.

Quinze places pour cent habitants. C'est la réalité avec laquelle doivent composer les automobilistes à Saint-Josse, alors que la moyenne en Région bruxelloise est de vingt places pour cent habitants. Face à cette situation, les autorités locales tiennent à renforcer leur politique de stationnement en faveur des tennodois(es) qui peinent trop régulièrement à trouver des places de parking.

La commune a décidé d'étendre à 21h le contrôle du stationnement en voirie afin de permettre à un maximum de riverains de trouver une place plus aisément en soirée et d'internaliser le contrôle du stationnement à partir du 1er janvier 2020. "Dès le 1er janvier, nous reprenons en interne la gestion du parking Scailquin d'une capacité de 470 places dont la concession au privé arrive à terme. Cette décision permettra à la commune d’offrir un service plus performant et notamment orienté vers les besoins des riverains tout en lui assurant une maitrise totale de sa politique de stationnement en orientant une partie du stationnement "en voirie" vers le stationnement "hors voirie" tant en journée qu’en soirée et durant le week-end", annonce Philippe Boiketé (PS), échevin en charge du Stationnement et des parkings.

La parking sera accessible aux habitants de Saint-Josse ainsi qu’aux agents de la fonction publique locale tennoodoise (communes, écoles, police, etc.) avec une offre préférentielle de 68 euros par mois. Des mesures tarifaires particulières "nuits et week-end" sont également proposées à tout abonné donnant droit de se parquer du lundi au jeudi entre 17h et 8h du matin en semaine et du vendredi 17h au lundi 8h le week-end pour la somme de 15 euros par mois pour les riverains et 20 euros pour les autres abonnés.

“Face au défi du stationnement, le Collège des bourgmestre et échevins applique une tarification accessible du parking communal pour désengorger les rues et permettre aux habitants de trouver une place de stationnement proche de chez eux", se réjouit le bourgmestre socialiste Emir Kir.