Bruxelles Mobilité La commune est également en négociations avec la Région bruxelloise pour l'acquisition de deux nouveaux radars fixes et d'un radar tronçon.

Mercredi soir, une longue discussion sur la sécurité routière à Schaerbeek s'est invitée au conseil communal. Un an après son lancement, l'heure était en effet à l'évaluation de la note stratégique de sécurité routière. Un sujet on ne peut plus brûlant au vu du nouvel accident d'hier soir sur la chaussée De Haecht.

Parmi les nombreux sujets mis sur la table, le collège a notamment abordé les futurs aménagements et l'intensification des contrôles. Le collège de police a décidé de louer un Lidar à son bénéfice exclusif, et ce pour une durée de trois ans. L’arrivée de ce matériel est prévue d'ici la fin de l'année. La commune est par ailleurs en négociations avec la Région bruxelloise pour l'acquisition de deux nouveaux radars fixes. "Ils ont prouvé leur efficacité, puisqu’on constate un effet dissuasif important lié à ces radars. Pour cette raison, la commune souhaiterait que de tels boitiers soient placés sur les axes régionaux où la vitesse est toujours limite à 50km/h : Chaussée de Haecht (à la hauteur de la place Pogge), Chaussée de Louvain, Rue des Palais et Rue du Progrès. Est également étudiée la possibilité d’en placer sur des voiries communales", peut-on lire dans le document d'évaluation. 

Enfin, Schaerbeek espère également obtenir, à termes, un nouveau radar-tronçon. Un autre point à discuter avec la Région.