La DH a comparé les tarifs de tous les véhicules électriques et partagés du paysage bruxellois.

Trottinettes électriques, e-scooters et vélos électriques… Depuis bientôt un an, les rues de la capitale sont de plus en plus colorées des nombreuses compagnies de véhicules partagés qui investissent les lieux. Ainsi, cinq entreprises de trottinettes, trois de scooters et deux de vélos sont présentes à Bruxelles.

Dès la mi-octobre , les nouveaux Villo électriques viendront compléter le paysage bruxellois. JC Decaux en charge du système des vélos partagés a en effet annoncé que 1 800 des 5 000 vélos partagés installés aux différentes bornes de la capitale deviendraient électriques. L’objectif ? Proposer des vélos disponibles pour tous, sur lesquels il suffirait d’insérer une batterie portative pour bénéficier d’une assistance électrique. Chaque personne abonnée au service des Villo électriques aura ainsi une batterie portative et rechargeable qu’elle pourra installer sur l’un des Villo électriques de la flotte. Ces dernières auront une autonomie de près de 30 minutes, soit environ dix kilomètres.

À l’occasion de cette nouvelle arrivée dans le paysage de la mobilité partagée à Bruxelles, La DH a réalisé un grand comparatif des prix de tous les véhicules électriques partagés dont les Bruxellois disposent.

Les e-scooters : simples et abordables

© DEMOULIN BERNARD

Il y a trois compagnies de scooters électriques à Bruxelles : Scooty, les premiers venus, Felyx et Poppy. Les trois présentent un avantage non négligeable : aucun frais pour débloquer le véhicule.

  • Scooty est la première entreprise de scooters électriques à Bruxelles. Son tarif est de 26 centimes la minute et l’inscription coûte 2,99 euros. Pour ce prix, vous recevez 20 minutes gratuites, ce qui équivaut à un peu plus de cinq euros de course. Si vous voulez faire une pause dans votre trajet, le stationnement vous coûtera 7 centimes la minute.


  • Felyx a débarqué à Bruxelles en juin dernier. Il offre un produit similaire à Scooty et dans la même gamme de prix. Un trajet avec un scooter électrique Felyx coûte aussi 26 centimes la minute. Il n’y a, par contre, aucun frais d’inscription et le stationnement coûte 8 centimes par minute.


  • Enfin, le dernier venu : Poppy. Ce dernier qui propose aussi des voitures et des trottinettes coûte un centime de moins par minute. Ainsi, son utilisateur payera 25 cents la minute, sans frais d’inscription. Par contre, le stationnement, lui, coûtera 10 centimes par minute.

Les vélos électriques pour les longs trajets

© D.R.

À Bruxelles, il y aura bientôt trois acteurs principaux qui proposeront des vélos électriques partagés : Uber, Billy Bike et Villo !. Les trois proposent une tarification différente qui comporte certains avantages.

  • Billy Bike est arrivé sur le marché de la capitale en janvier dernier. Bruxellois pure souche, il est le petit favori de ceux qui soutiennent les entreprises locales. Son utilisateur payera 18 cents par minute, sans aucun frais pour débloquer le vélo. Billy Bike offre également un pack de 200 minutes pour 30 euros, ce qui revient à ne plus payer que 15 centimes la minute.


  • Uber Jump présente un tarif moins élevé : 15 centimes la minute. Par contre, il demande un euro pour débloquer le vélo, et le payement s’enclenche dès que l’utilisateur réserve son vélo. On conseillera donc cette option pour des plus longs trajets, afin que le frais de déblocage soit rentabilisé.


  • Annoncé depuis longtemps, le Villo ! électrique débarquera à Bruxelles dans les prochaines semaines. Les utilisateurs qui le souhaitent recevront dès lors une batterie à placer sur le vélo contre un abonnement de 4,15 euros par mois en plus de celui de 33 euros par an. Ainsi, un abonnement au Villo ! électrique coûtera 6,90 euros par mois.

Trottinettes électriques : l’embarras du choix

© BELGA

Aujourd’hui, on compte environ 4 800 trottinettes sur le territoire bruxellois. Nombreuses sont les compagnies internationales qui s’installent, investissent les rues et repartent parfois. Ainsi, La DH a retenu trois acteurs principaux à Bruxelles : Lime, Dott et Poppy.

  • Lime fait partie des précurseurs du secteur. En juillet dernier, elle a d’ailleurs augmenté ses prix pour répondre à une demande estivale. Elle a donc augmenté son tarif de 66 %, se plaçant comme la compagnie la plus chère à Bruxelles. Un utilisateur Lime payera 25 centimes la minute et un euro pour débloquer le véhicule.


  • Dott offre des prix plus raisonnables. Le tarif s’élève à 19 centimes la minute, avec toujours un euro pour débloquer la trottinette. Une retenue de cinq euros sur le compte de l’utilisateur est également opérée, afin de prévenir toute fraude. Cette somme est directement remboursée à la fin de la course.


  • Enfin, Poppy se trouve parmi les compagnies les moins chères. Si elle taxe également le déblocage de la trottinette au prix d’un euro, le tarif par minute s’élève à seulement 15 centimes.