Une dizaine d'habitants du quartier de La Roue ont manifesté leur mécontentement lors du conseil communal d'Anderlecht de ce jeudi soir. Ils s'opposent à la mise en demeure envoyée par la commune concernant les emplacements de parking situés devant leur maison.

La commune leur demande de retirer cet emplacement pour y aménager un petit jardinet. "Le jardinet, en zone de recul, et la haie séparant ce jardinet du trottoir ont été supprimés. La zone de recul a été transformée après 1976 et à nouveau transformée complètement après 2009. Elle sert de parking. Peut-être l'ignorez-vous mais ces travaux auraient dû faire l'objet d'un permis d'urbanisme préalable qui, sauf erreur de ma part, n'a jamais été délivré", peut-on lire dans la missive envoyée aux habitants.

Ces travaux constituent dès lors des infractions urbanistiques aux yeux de la commune. "Les infractions sont permanentes dans le temps et attachées à l'immeuble. Par conséquent, c'est au propriétaire actuel que nous sommes contraints de nous adresser, même si les travaux sont anciens et ont été réalisés par un propriétaire précédent", précise le courrier.

La problématique a fait l'objet d'une interpellation au conseil communal suite à une question du chef de groupe de l'opposition PTB Giovanni Bordonaro. En réponse à cette opposition, le collège a finalement affirmé que cette mise en demeure constituait "une simple communication", et qu'aucune amende ne serait infligée.

Contacté, l'échevin de l'Urbanisme Alain Kestemont affirmait en effet dans nos colonnes début avril qu'aucun PV ne serait dressé. "Via la mise en demeure, nous invitons préalablement les personnes concernées à régulariser la situation, soit par une remise des lieux dans le pristin état, soit par l'introduction d'un permis d'urbanisme", selon Alain Kestemont.