Depuis le 1er janvier, la zone 30 est la règle Région bruxelloise. Cette limitation s’applique à l’ensemble des usagers de la route, à l’exception des trams et des véhicules d’urgence. Les trams dont le trajet ne se trouve pas intégralement en site propre doivent dès lors partager au moins une partie de leur itinéraire avec les autres usagers de la route.

Raison pour laquelle une réflexion est en cours du côté de la Région bruxelloise afin de développer les sites propres pour améliorer la vitesse commerciale des trams, via le programme Avanti. "L’objectif principal du Contrat de service public 2019-2023 restant l’amélioration de la vitesse commerciale de 1 à 3 km/heure sur les principales lignes de tram et de bus, quelles seront les réalisations prioritairement menées en 2021 ?", a voulu savoir la députée MR et présidente de la commission Mobilité Anne-Charlotte d’Ursel.

En préambule, la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt affirme que le programme Avanti ne concerne pas que des aménagements physiques pour placer les trams en sites propres, mais cela comprend aussi l’aménagement de carrefours empruntés par les principales lignes de trams, la rationalisation des arrêts , la mise en priorité des voies empruntées par les trams, etc.

"En 2021, nous avons prévu, dans le cadre du renouvellement des voies en lien avec le Contrat de service public, les engagements budgétaires en vue du réaménagement du pont Carsoel (tram 92), de l’avenue Princesse Elisabeth (tram 92, bus 56-58-59), de la rue Moris et de l’avenue Antoine Bréart (tram 81), de la chaussée de Haecht (entre la place de la Reine et l'avenue Rogier) (tram 92 et bus 65-66), du tunnel Reine Thomas et de ses abords (trams 55-93), de la rue Wayez (tram 81, bus 46), de la place Emile Bockstael (tram 93)", a affirmé la ministre Van den Brandt.

Par ailleurs, des études sont actuellement en cours concernant le réaménagement de la place Meiser (T7), de la chaussée de Charleroi (T92), du tunnel Léopold / pont Van Praet et Teichmann (T3 et 7), du carrefour Bailli / Louise (T8, 81, 93), du rond-point Schuman, av. d’Auderghem, rues Froissart et Archimède (B12 et 60).

Une réflexion est également en cours du côté de l'axe Royale / Régence et du carrefour Royale / Loi (T92 et 93), ainsi que sur la chaussée de Mons, le square Vandervelde et rue la Wayez (T81).

Des études restent à mener sur le Goulet Louise (T8-92-93-97), la gare d’Etterbeek au croisement avec le Général Jacques, (T7 et B95), la place Bara et rue de Fiennes (T81).

Pour ce faire, cinq nouveaux agents ont été détachés de la Stib à Bruxelles-Mobilité et permettront d’avancer sur plusieurs projets repris dans le Contrat de service public en 2021 et les années suivantes.