Bruxelles Mobilité Malgré la position du gouvernement wallon, la ministre de la Mobilité plaide toujours pour l’instauration d’une taxe kilométrique intelligente.

Une partie des 8 milliards d’euros que coûte la congestion automobile en Belgique - selon les calculs de la Fédération des entreprises belges (Feb) - serait rapidement récupérée via le mécanisme de taxe kilométrique intelligente ou de péage urbain. Le nouveau gouvernement wallon a dit niet à la première option (lire ci-contre). Une étude menée par le bureau d’études Stratec sous l’ancienne législature privilégiait la seconde option, plus facile à mettre en place, plus rentable à court terme.

(...)