Bruxelles Mobilité

La demande de permis d'urbanisme a été jugée incomplète par l'administration régionale.

Le projet architectural de remembrement des boulevards de Waterloo et de la Toison d'Or porté par le bureau d'architectes de Pierre Lallemand a été jugé incomplet par l'administration régionale en charge de l'urbanisme, a annoncé le secrétaire d'Etat bruxellois à l'Urbanisme Pascal Smet (one.brussels) cet après-midi au parlement bruxellois.

"En ce qui concerne le projet introduit par une partie des commerçants - pas tous -, la demande de permis a été déposée le 30 août dernier. La demande a été déclarée incomplète le 1er octobre dernier", a précisé Pascal Smet qui a trouvé "bizarre" que le porteur du projet - l'architecte Pierre Lallemand, NDLR - "n'ait pas pris contact avec moi". "Il a contacté presque tout Bruxelles sauf moi. C'est un peu bizarre mais ma porte reste ouverte. Je lui ai encore envoyé un SMS aujourd'hui. J'attends..." 

Pascal Smet a par ailleurs précisé que le projet de Pierre Lallemand et d'une bonne partie des commerçants du Haut de la Ville n'avait fait l'objet d'aucune concertation avec Bruxelles Mobilité, gestionnaire des lieux. Il n'y a pas eu non plus de concertation avec les habitants, a poursuivi le secrétaire d'Etat. "Vu l'absence de concertation avec les habitants et Bruxelles Mobilité, vu le statut incomplet du projet et vu que le groupement n'est ni propriétaire ni gestionnaire de l'espace public concerné, je vois mal la possiblité de commenter leur projet", a-t-il asséné.

Pascal Smet a par ailleurs assuré qu'il n'était pas opposé à la construction d'un bâtiment au milieu de ce boulevard urbain mais qu'il faut débattre des perspectives et du coût, estimé à 100 - 120 millions d'euros. "D'autant que le projet porté par BXL Mobilité prévoit la possibilité d'une construction au milieu du boulevard."

La demande de permis de Bruxelles Mobilité a, de son côté, été déclarée complète le 6 septembre dernier. "Nous attendons le rapport d'incidence puis lançons la procédure d'enquête publique."

© PIERRE LALLEMAND & PARTNERS