Le Conseil communal d’Uccle a adopté jeudi soir la motion déposée par le groupe Uccle, en Avant ! contre le projet de taxation kilométrique en Région bruxelloise.

Cette motion regrette l’absence de concertation pour l’élaboration de ce projet que ce soit avec les autres Régions, les différentes communes bruxelloises ou les représentants du monde socio-économique. Elle souligne que ce projet risque de dégrader l’activité économique et commerciale de la Région bruxelloise.

"La motion indique qu’il faut, avant même de penser à une telle taxe, développer une offre suffisante de transports en commun dans et vers les communes situées au sud de la Région et en particulier à Uccle et ce conformément à la motion votée unanimement par le Conseil communal en sa séance du 26 novembre 2020", explique Marc Cools, chef de groupe d'Uccle, en avant !

La motion demande donc au gouvernement bruxellois d’abandonner ou de revoir en profondeur son projet de taxation kilométrique et d’augmenter l’offre en transports en commun, d’intégrer dans toute nouvelle fiscalité automobile des exemptions ou des tarifs préférentiels pour les travailleurs qui ont besoin de leur véhicule dans le cadre de leur métier, pour les familles nombreuses et les personnes handicapées, et enfin de veiller à ce que toute modification éventuelle de cette fiscalité ne pèse pas sur les personnes les plus précarisées.

La motion a été adoptée par 23 oui, 17 non et 2 abstentions. Les élus d’Uccle En Avant et du Cdh ont voté pour ainsi que tous ceux du MR sauf les deux élus VLD qui sont membres du groupe MR mais qui ont voté contre la motion. Ecolo a voté contre la motion. Au niveau du PS les votes se sont partagés entre vote contre et abstention. Du côté de Défi, il y a eu 3 votes pour et 2 contre.