Le quartier Nord de Bruxelles est en pleine mutation. Ce morceau de ville est caractérisé par une grande diversité de populations et de quartiers contrastés. Le quartier est aujourd'hui traversé par plusieurs barrières urbaines (train, petite ceinture et canal) et le gouvernement bruxellois est bien déterminé à redynamiser cette zone.

Pour ce faire, l'exécutif bruxellois a décidé jeudi dernier de charger le ministre-président Rudi Vervoort (PS) et le Secrétaire d’État à l’Urbanisme Pascal Smet (one.brussels) de travailler à une approche coordonnée de tous les développements dans l’ensemble de ce secteur. Et ce tant pour le développement de l’espace public que du bâti.

Perspective.brussels, le centre d’expertise en charge de la stratégie de développement territorial pour la Région, est chargé de mener la consultation publique. Un atelier participatif avec les associations présentes dans le quartier a déjà été organisé. Cet atelier portait sur la méthode, les thématiques et les sujets qui doivent faire l’objet de la consultation.

"Le quartier Nord illustre parfaitement le type de ville que Bruxelles est devenue pendant la seconde moitié du siècle dernier : une ville de navetteurs pensée exclusivement pour la voiture. 40 ans après la mise en œuvre du plan Manhattan, la Région bruxelloise veut refaçonner les abords de la gare du Nord pour en faire un quartier exemplaire. La dynamique, les partenaires et la volonté politique sont désormais là pour faire du quartier Nord un symbole de la nouvelle voie que Bruxelles veut emprunter : une métropole vivante et florissante à dimension humaine", déclare Pascal Smet.

Le quartier compte aujourd’hui surtout des bureaux, un million de mètres carrés au total, pour une population d’environ 5000 personnes à comparer avec les 30.000 personnes qui viennent travailler dans les bureaux. Un déséquilibre qui en fait un quartier trop peu animé le soir venu. Il faut en outre compter avec les difficultés supplémentaires engendrées par la crise du Covid.

Cependant les choses bougent depuis quelques années. Différents projets sont déjà en cours, comme la rénovation ou la transformation de plusieurs grands immeubles, différents contrats de quartier et de rénovation urbaine, le redéveloppement du site CCN, le réaménagement de l’axe Bolivar, avec une ligne de tram en site propre, la construction du pont Susan Daniel sur lequel il circulera, le prolongement du métro vers le Nord de la ville et enfin tous les développements sur le site de Tour & Taxis et dans les environs.

Les commerçants, passants, habitants du quartier pourront, via une enquête en ligne, donner leur avis sur les projets de réaménagement du 9 novembre au 7 décembre.