Ce mardi soir, le Gracq a réitéré son action "1 mètre, t'as la frite" qui vise à conscientiser les automobilistes aux distances de sécurité à maintenir par rapport aux cyclistes. En attachant une frite en mousse d'un mètre de long à droite du porte-bagage des cyclistes participants, ces derniers ont pu expérimenter une conduite plus sûre. 

De leur côté, les automobilistes ont reçu un flyer explicant la technique du "dutch reach" pour ouvrir sa portière en toute sécurité. 

"Le dutch reach (ou "poignée hollandaise") consiste à ouvrir sa portière avec la main la plus éloignée de la portière : la main droite pour le conducteur, la gauche pour le passager", précise Pierre Henriet, coordinateur du GRACQ-Fietsersbond 1000 Bruxsel. "Cela peut sembler étrange, mais cela amène l'automobiliste à tourner ses épaules et donc son regard vers la chaussée. En acquérant ce réflexe, il sera toujours en mesure de voir les cyclistes arriver. Si le cycliste roule à un mètre des voitures en stationnement, il se met quant à lui à l'abri de tout risque d'ouverture soudaine de portière".

Avec l’augmentation impressionnante du nombre de cyclistes dans les rues de la capitale (les comptages montre 75 % de cyclistes en plus la semaine de la rentrée), les accidents entre automobilistes et usagers plus vulnérables risquent d'augmenter. Parmi ceux-ci, l’emportiérage est bien connu des cyclistes : les accidents avec une ouverture de portière font partie des accidents les plus fréquents en région bruxelloise (15 % des accidents hors carrefour)  avec des conséquences potentiellement graves.