La partie principale du pont Suzan Daniel a été installée ce week-end au-dessus du canal de Bruxelles, à hauteur du quai des Péniches. Les éléments constituant cette partie du pont, d’une longueur de 60 mètres et d’une largeur de 15,5 mètres, ont été assemblés sur le quai des Matériaux au cours de ces six derniers mois. Elle pèse, montée, quelque 1 200 tonnes. Sa mise en place, qui nécessite l’expertise de différents techniciens et le support d’engins particuliers, s’étendra jusqu’à dimanche.

"À partir de 15 h 30 vendredi, le pont s’est mis en mouvement", a expliqué Marianne Hiernaux, porte-parole de Beliris, à l’agence Belga. "Il avait été mis la veille sur des camions transporteurs, il a pu être soulevé puis le pivot a commencé pour le placer au-dessus du canal. L’opération a duré jusqu’à minuit environ. La structure sera posée sur des appuis provisoires, puis, samedi et dimanche, on va ancrer ces appuis."

Les tabliers secondaires devront ensuite être construits. Ils enjamberont les quais de part et d’autre du canal pour rejoindre l’avenue du Port et le quai de Willebroeck. Le pont sera alors parachevé. Les travaux devraient se terminer à la fin de l’année 2021.

Ce nouveau pont constituera à terme une liaison importante entre les quartiers Nord et Tour & Taxis. Présenté comme une figure exemplative de la mobilité durable, il pourra être emprunté par les piétons, les cyclistes et les transports publics.

Le nom du pont a été trouvé à l’issue d’un concours lancé avec la Ville de Bruxelles. Suzan Daniel est une militante pionnière de la communauté belge LGBTQI + (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, queers, intersexes et autres).

Le montant alloué à ce projet s’élève dans son ensemble à 9,4 millions d’euros. Le trafic fluvial, fermé depuis jeudi soir à 18 h, sera rouvert lundi matin.