Les candidatures en ligne sont ouvertes jusqu'au 21 juin via www.fairebruxelles.be/tram.

Un nouveau panel citoyen sera prochainement créé afin de participer à l'étude d'aménagement de la ligne de tram reliant le centre de la capitale à Neder-Over-Heembeek. Les candidatures en ligne sont ouvertes jusqu'au 21 juin via www.fairebruxelles.be/tram.

Il s'agit d'une initiative commune de Ville de Bruxelles, de la Région bruxelloise et de la la STIB.

Les habitant.e.s avaient déjà été associés à la réflexion sur le tracé du futur tram.

Prochainement, huit personnes sélectionnées par les habitant.e.s, dont deux commerçant.e.s et deux représentant.e.s d'associations, orienteront les aménagements qui borderont la nouvelle ligne à Neder-over-Heembeek (profils de voirie, sécurisation des carrefours, largeur des trottoirs, installation de pistes cyclables, zones de stationnement, espaces verts etc.).

Les membres seront sélectionnés par les Hembeekois.e.s et usagers du quartier. Dès le 25 juin, un vote en ligne aura lieu.

"Après la réussite de la co-construction du tracé, un nouveau panel citoyen orientera l'aménagement complet de l'espace public de façade à façade et relaiera l'information vers les autres habitant.e.s tout en enrichissant la prise de décision de leur vécu du quartier", a expliqué l'échevin de la Participation citoyenne de la Ville de Bruxelles, Arnaud Pinxteren (Ecolo).

Selon le CEO de la STIB, Brieuc de Meeùs, une première proposition de panel sera réalisée à partir du vote indicatif et de 5 critères de sélection pour assurer la diversité des membres (catégorie de profil, genre, âge, secteur du tracé, et la langue). Cette proposition sera présentée aux citoyen.ne.s lors d'un débat public en ligne le 15 juillet. Chacun.e pourra formuler d'éventuelles contre-propositions.

"Cette participation inédite permet de rassembler directement autour de la table habitants et utilisateurs pour combiner au mieux les souhaits des différents acteurs", a commenté pour sa part la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt, se félicitant du recours à cette "intelligence collective".