Les gouvernements wallon et flamand s'étaient déjà exprimés dans le même sens précédemment. L'intégration tarifaire est censée permettre à l'usager des transports en commun de se déplacer d'un point à un point A à un point B, à l'aide d'un seul titre de transport, même en empruntant les réseaux de plusieurs de ces opérateurs. Le feu vert du gouvernement bruxellois permet de franchir une étape supplémentaire dans cette direction.

En 2017, l'ex-ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), avait annoncé que l'on plancherait sur un modèle de tarification intégrée à l'aide de la carte Mobib initialement développée par la STIB.