Hier dimanche, la SNCB a ouvert une nouvelle gare intermodale à Anderlecht. Elle surplombe la chaussée de Mons et est située à proximité du Campus du Ceria (Coovi), d’écoles de l’enseignement secondaire et de nombreux grands magasins et entreprises : “cela représente un potentiel de plusieurs centaines de voyageurs par jour”, estime la SNCB.

Concrètement, la nouvelle gare d’Anderlecht est desservie par le train S3 Zottegem – Anderlecht – Bruxelles – Dendermonde à raison d’un train par heure et par sens en semaine de 5h30 à 23h35, et d’un train par heure et par sens entre 6h30 et 23h30 entre Zottegem et Schaerbeek le week-end. D’ici 2023, la fréquence sur cette ligne sera doublée.

Située à la sortie de l’autoroute E19 (sortie Sint-Pieters-Leeuw), à proximité du parking P&R Ceria-Coovi, cette nouvelle gare est ainsi à cinq minutes de Bruxelles-Midi et à quinze minutes du centre-ville. Par ailleurs, l’arrêt de métro Ceria (ligne 5 Erasme – Hermann-Debroux) de la Stib et des arrêts de bus Stib et De Lijn sont situés à proximité pour passer rapidement d’un mode de transport à l’autre. Pour les navetteurs travaillant sur le site de l’hôpital Erasme et qui descendent du S3 à Anderlecht, leur destination est par exemple à moins de 5 minutes en métro.

Un abri et un râtelier pour vélos, d’une capacité à eux deux de 38 places, sont prévus pour les voyageurs qui souhaiteraient se rendre à la gare d’Anderlecht à vélo et y prendre le train.

La construction de la nouvelle gare d’Anderlecht représente un investissement de 2,2 millions d’euros pour la SNCB. De son côté, Infrabel a investi 1,5 million d’euros. Cela fait partie des investissements RER et de la mise à quatre voies de la ligne 50A Denderleeuw – Bruxelles-Midi : ce montant s’ajoute donc aux investissements précédents pour les 4 voies entre Denderleeuw et Anderlecht (540 millions d’euros) et le prolongement des 4 voies entre Anderlecht et Bruxelles-Midi (15 millions d’euros).

Découvez ci-dessous l'offre S de la SNCB

© SNCB