La commune d’Evere et le gouvernement bruxellois sont finalement parvenus à trouver un accord au sujet de la piste cyclable de l’avenue Jules Bordet. L’aménagement de cette nouvelle piste Covid sur l’avenue Jules Bordet, entre la rue de Zaventem et le boulevard Léopold III, démarrera lundi prochain 26 octobre. Au cœur de ce nouveau test de mobilité partagée : la sécurité routière.

Concrètement, deux nouveaux passages piétons sont prévus au carrefour Fernand Léger et au carrefour du numéro 168 de l’avenue Bordet. Des coussins ralentisseurs vont également être installés au niveau de ces deux intersections et de deux autres carrefours : Schipol et Zaventem.

D’autres installations sont encore prévues le long de l’avenue afin de sécuriser la marche à pied. Citons ainsi la suppression de la bande de tourne-à-gauche venant de la rue Zaventem ou des blocs de béton "afin d’empêcher physiquement le stationnement sur les zones d’évitement de sécurisation des traversées piétonnes ou des pistes cyclables".

Mais la plus grosse innovation de cet aménagement est la suppression d’une bande de circulation dans les deux sens pour l’installation d’une piste cyclable unidirectionnelle, dans les deux sens là encore. À côté du nouveau marquage de la piste cyclable, les marquages des arrêts de bus seront également rafraîchis. Ce test de mobilité durera deux ans maximum.

"La collaboration avec la commune d’Evere a été vraiment fructueuse, déclare la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen). Les objectifs principaux de la commune et de la Région sont d’améliorer la sécurité routière sur cet axe qui est actuellement très accidentogène pour tous les utilisateurs. Comment ? En diminuant la vitesse, en donnant plus de place et de sécurité aux cyclistes et en testant les différents flux afin de mettre en place, à terme, un aménagement définitif. Nous allons permettre de transformer cette autoroute urbaine en une véritable voirie de quartier", poursuit la ministre bruxelloise, rappelant dans la foulée le souhait de la commune et des riverains d’un réaménagement global de cette voirie et s’engageant à introduire le permis de réaménagement de l’artère avant la fin de la législature.

"Je suis ravi de voir le résultat des multiples réunions que nous avons eues ces derniers mois sur le réaménagement de l’avenue Bordet, embraye le bourgmestre ff d’Evere Ridouane Chahid (PS). Des avancées concrètes seront réalisées pour une véritable sécurisation des cyclistes et des traversées piétonnes."