La manifestation est organisée le dimanche 19 janvier sur la place Simon Bolivar. Près de 2000 personnes ont d'ores et déjà répondu présent.

Nous l'annoncions fin décembre, une pétition a été lancée afin de protester contre la hausse annoncée des tarifs à la Stib. Suite à cette pétition, des usagers mécontents veulent aller plus loin et organisent une manifestation le dimanche 19 janvier prochain sur la place Simon Bolivar.

"On ne va pas refaire l'histoire de la précarité, on sait tous que les prix pratiqués par la STIB sont abusés et peu importe qu'ailleurs c'est plus cher ou moins cher, ici on est à Bruxelles une ville censée être ouverte et sociale. Une ville où on n'organise pas des rafles pour raquetter les plus fragiles de nos concitoyens. A l'heure où on nous parle de ville verte, où les automobilistes sont brocardés, nous ne comprenons pas le sens d'une telle augmentation. Si ce n'est une logique punitive visant à s'en mettre le poches", annoncent les organisateurs. "Contre l'augmentation, contre les amendes scandaleuses, nous vous proposons d' organiser au moins une manifestation, voire plus. Ne croyez pas qu'on ne peut pas gagner ou qu'au fond ils sont dans leur bon droit de saigner les gens de la sorte. La STIB c'est nous ! Il n'y a qu'en se bougeant qu'on obtient justice, nous en tout cas nous rêvons de les voir reculer !"

Pour rappel, le prix du ticket acheté au distributeur augmentera de 50 cents pour la carte magnétique papier non réutilisable, et s'élèvera donc à 2,60 euros pour un voyage et à 8 euros pour un ticket de 24h. Le navetteur qui achètera cash son billet auprès du chauffeur devra débourser 3 euros. Tous les autres types de billets ne sont disponibles que via une carte Mobib et ne changeront - dans un premier temps - pas de prix.

Du côté du cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen), on tient à clarifier la situation. "Pour rappel, toutes les bornes de la STIB passeront en avril en paiement contactless, c’est à dire que les titres de transport seront achetables automatiquement avec une carte Mobib mais aussi cartes de banques, ou par téléphone. Les cartes magnétiques à usage unique étant très peu écologique et coûtant très chères à produire, la STIB a décidé d’ajouter une sur-taxe de 50 centimes sur celles-ci pour en décourager l’usage. Notez que les voyages achetés via la carte Mobib, le téléphone ou la carte de banque sans contact n’augmenteront pas de prix. De son côté, la STIB va profiter du passage contactless pour distibuer lancer une opération, à nouveau, de distribution gratuite de Carte mobib", explique le cabinet de la ministre, qui déplore "la manipulation et l'instrumentalisation" dont fait preuve le PTB dans ce dossier.