Bruxelles Mobilité

Une situation potentiellement catastrophique si des bouts de barrières tombent sur les véhicules lancés à du 120 km/h.

Depuis des années, les barrières d'un pont qui surplombe le ring de Bruxelles s'érodent. Une situation potentiellement catastrophique pour l'ouvrage d'art situé dans la rue du Panorama puisque les débris des barrières tombent déjà sur le ring.

"Si un bout de métal tombe sur un véhicule qui roule à du 120 km/h, c'est la catastrophe !", s'insurge Laurent, un habitant wemmelois qui emprunte quotidiennement ce pont. "Nous avons déjà signalé cette situation à la commune il y a quelques mois mais rien n'a changé. Et au plus on attend, au plus cela risque de s'aggraver."

Cette situation peut s'avérer être dramatique pour les usagers de la route, mais également pour les passants qui empruntent ce pont. "Certaines branches de la barrière sont tellement rouillées qu'on peut passer à travers. Si un enfant s'appuie contre la barrière, il basculerait immédiatement. Doit-on attendre qu'un accident survienne pour entreprendre une rénovation?", s'insurge-t-il.

Les barrières s'érodent
Les barrières s'érodent © DR

Les barrières s'érodent
Les barrières s'érodent © DR

Les barrières s'érodent
Les barrières s'érodent © DR

Les barrières s'érodent
Les barrières s'érodent © DR

Contacté, le bourgmestre de Wemmel Walter Vansteenkiste est au courant de la situation. "Ce problème n'est pas du ressort de la commune. Cela fait des années qu'on a signalé ce problème à l'Agentschap Werk en Verkeer, l'organisme en charge de l'entretien et de la maintenance des ouvrages d'art en Flandre, mais rien n'a changé. La situation continue évidemment à s'aggraver au fil du temps et nous signalons ce problème à chacune des réunions, en vain", explique-t-il.

Nous avons contacté l'Agentschap Werk en Verkeer pour recueillir une réaction, mais personne n'était en mesure de répondre cette semaine.