Le quartier du cimetière de Woluwe-Saint-Pierre est à l’heure actuelle uniquement desservi par un bus, qui emprunte la chaussée de Stockel… mais avec une rupture de charge à mi-chemin. En effet, pour relier l’arrêt Voot du boulevard de la Woluwe à la place Dumont (arrêt Stockel), il faut emprunter le bus 28, s’arrêter au terminus Konkel (au cimetière), et ensuite reprendre le bus 36… ou alors – la durée du trajet est similaire – retourner à Roodebeek en tram pour ensuite reprendre le métro 1… ou encore se rendre jusqu’au musée du tram et ensuite prendre le tram 39.

Mais bientôt, une desserte directe sera mise en place, grâce au prolongement de la ligne 28 jusqu’à Stockel, lieu qui abritera dès lors le terminus des deux bus complémentaires. "Il est prévu de prolonger les lignes 28 et 36 jusqu’à Stockel, dans la mesure où le terminus Konkel qui abrite aujourd’hui les deux lignes ne pourra plus fonctionner valablement dans un schéma où les fréquences sont améliorées. Des discussions sont en cours avec les pouvoirs locaux concernant l’organisation des terminus", explique la ministre Elke Van den Brandt (Groen), en réponse à une interpellation du député bruxellois Marc Loewenstein (Défi).

Depuis septembre, l’offre de la ligne 36 est renforcée, mais des améliorations sont encore planifiées. "Dans le cadre du Plan directeur Bus, la Stib prévoit d’améliorer structurellement l’offre de la ligne 36 à partir de l’automne 2022, en portant la fréquence de 5 à 6 trajets par heure, ce qui constituera une amélioration perceptible", ajoute la ministre Groen. Un timing qui fait cependant réagir le mandataire amarante. "Je me réjouis de ces avancées, mais je regrette de devoir attendre l’automne 2022", explique Marc Loewenstein. "L’aménagement d’un terminus à Stockel pour ces deux bus à tout son sens, car c’est un lieu de multimodalité. Mais si on augmente la fréquence, il faut aussi réfléchir à comment éviter les nuisances pour les riverains, notamment ceux de la rue de l’Église, très étroite."