Elles sont venues en Europe à la recherche d'une vie meilleure. Mais, souvent vendues par leur propre famille à des réseaux, ces filles parfois mineures sont tombées dans les griffes de la prostitution. Pour elles, les passes à 20 euros maximum, les logements crasseux, les menaces des proxénètes, des "madames' qui veillent au grain, ne sont pas grand-chose par rapport au statut d’esclave domestique qui les attend au pays.

Le journaliste Emmanuelle Jowa a accompagné la "Team Africa" de la police fédérale pendant près de 2 ans. Cette équipe, spécialiste du Nigeria et aux connaissances pointues du terrain, tente d'accompagner ces jeunes femmes pour les sortir de cette spirale infernale. Et pourquoi pas rêver d'une vie meilleure.

Le grand format de Paris Match est à découvrir ici

.