Des jeunes originaires des 19 communes ont réalisé une action spontanée ce samedi dans les rues de la capitale.

Ils étaient près de 200 jeunes à avoir répondu à l’appel de Seydou, ce samedi après-midi, afin de distribuer des vêtements chauds et de la nourriture aux personnes sans-abri. Et dès 15 h, devant la gare Centrale, un impressionnant amas de vêtements était prêt à être distribué aux quatre coins de la capitale.

"Il y a un mois, j’étais sur les réseaux sociaux et j’ai constaté qu’énormément de personnes organisaient des actions pour venir en aide aux personnes sans-abri. Mais j’ai constaté que peu de jeunes participaient à ce genre d’action. C’est la raison pour laquelle j’ai lancé ce projet", explique Seydou, l’organisateur. "Au fur et à mesure, mon appel a été massivement relayé et nous sommes donc près de 200 à participer !"

Particularité de cette action : les jeunes ont voulu subvenir aux besoins des sans-abri de manière spontanée, sans faire partie d’une association. "J’avais vraiment envie que ça soit une action spontanée, pour montrer une autre image des jeunes après les récents événements malheureux survenus dans le centre-ville. Nous ne sommes pas tous des casseurs !", ajoute-t-il.

Concrètement, les jeunes se sont répartis par groupes de dix et se sont rendus à cinq points stratégiques : la gare du Midi, gare du Nord, gare Centrale, la Bourse et rue Neuve. "Nous avons préparé des sacs communs pour chaque sans-abri contenant une gaufre, un jus, de l’eau et deux sandwichs. Le tout a été financé de notre propre poche et nous avons également reçu des dons de bénévoles. En plus de ça, nous avons récolté un tas de vêtements pour permettre aux personnes dans le besoin d’avoir chaud en cette période hivernale", explique Manu, un des organisateurs.

Grâce au bouche-à-oreille, de nombreux jeunes originaires des 19 communes de la capitale, mais également de la périphérie bruxelloise ou de Wallonie, se sont ainsi ralliés au mouvement lancé par Seydou. "Je suis spécialement venue de Charleroi et ce sont mes amis qui m’ont parlé de cet événement. Je n’ai pas hésité une seule seconde car je trouve ça très important de venir en aide aux personnes qui n’ont rien et trop peu d’initiatives existent actuellement. Cela fait toujours plaisir de venir en aide et de voir un sourire sur le visage de ces personnes qui ont tout perdu", explique Ihssane, 17 ans.

Désormais, Seydou envisage de reproduire cette action, "mais pas seulement pour Noël, avant aussi !"