Bruxelles

Ces sépultures sont issues du cimetière du couvent des Dominicains situé à cet endroit au 16e siècle.

Le tunnel en cours de construction entre le théâtre de La Monnaie et ses ateliers rue Léopold tournent au ralenti depuis la découverte, fin de semaine passée de six sépultures.

"Les fouilles ont mis au jour les fondations de l’église datant du 15e siècle ainsi que les fondations de l’aile orientale du cloître remontant probablement au 16e siècle. Six sépultures ont également été découvertes dont deux femmes", détaille Beliris, maître d'oeuvre du chantier. "À ce stade, seule l’analyse anthropologique permettra de donner plus d’informations quant au sexe, âge, pathologies et éventuelle raison de décès pour les différentes inhumations. Après enregistrement des vestiges archéologiques et prélèvement des squelettes, les travaux poursuivront."

Ce n'est pas la première fois que l'on découvre des sépulture rue Léopold. Une partie de ce cimetière avait déjà été mis au jour voici quelques années. La rue Léopold avait été tracé à travers le couvent des Dominicains sous le Régime hollandais.

© BELIRIS

"Nous connaissions l’existence de ce potentiel patrimoine archéologique. Dès que nous avons découvert un vestige, nous avons averti le Service Archéologie de la région bruxelloise qui est descendu sur les lieux afin de constater la découverte et de lancer le processus de fouilles. À l’heure actuelle, il participera aux réunions de chantier et travaillera avec l’aide de l’entrepreneur le temps nécessaire à la fouille. Pour ma part, sur le site de la Monnaie, c’est la deuxième fois que nous faisons appel aux archéologues. Nous avions aussi découvert un vestige de la première enceinte de Bruxelles lors des travaux dans les Ateliers", commente de son côté Patricia Vervenne, cheffe du chantier.

Le tunnel entre la Monnaie et ses Ateliers mesure seize mètres, sous la rue Léopold. Il a pour but d'acheminer les décors vers la scène et permettre un accès direct et discret pour les artistes et le personnel. Les travaux prévus comprennent la réalisation du tunnel de liaison (excavation, parois, sol et plafond), l’installation des connexions techniques (ventilation, chauffage, électricité, eau, internet...) entre les deux bâtiments et la réfection de la voirie après la création du tunnel. Les travaux devraient durer neuf mois environ, fouilles comprises. Ils n'auront aucun impact sur le fonctionnement du théâtre. 

© BELIRIS