L'objectif est de "rendre les établissements plus sûrs, inclusifs et bienveillants. Les projets proposés peuvent être des prolongations ou des extensions d'initiatives existantes: la pérennité, la coopération et un très large impact sont fondamentaux", précise la secrétaire d'État à l'Égalité des chances Nawal Ben Hamou (PS).

Les projets doivent tenir compte des aspects liés au genre, à la dimension transversale des violences et des autres formes de discrimination, et prendre en compte les groupes les plus vulnérables. Ils seront évalués par equal.brussels avec la collaboration d'un panel d'expertes et d'experts issus du Conseil bruxellois de la nuit et de l'Institut pour l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Cet appel à projets s'inscrit dans le Plan d'action du gouvernement régional pour lutter contre le harcèlement et les violences sexuelles dans la vie nocturne. Un budget extraordinaire de 610.000 euros y a été affecté, dont 200.000 euros via equal.brussels afin de renforcer le soutien financier au secteur associatif de prévention et de soutien. Cet appel est ouvert du 1er mars au 30 avril, pour des projets pouvant commencer à partir du 1er octobre.