L’incendie survenu au 27e étage d’une des tours WTC en chantier, près de la gare du Nord, présentait un caractère exceptionnel à plusieurs niveaux. La hauteur, déjà : une centaine de mètres, inaccessible par échelle ou élévateur. Les pompiers ont donc utilisé le monte-charge, les escaliers et un conteneur de chantier tiré par une grue… Tandis qu’un drone de la police fédérale apportait une vue précise de l’incendie. Lors de l’intervention, un pompier a descendu la façade de l’immeuble en rappel afin de sécuriser ses collègues en plein travail.

L’absence d’eau sur le site ensuite : “Nous avons éteint l’incendie avec des extincteurs montés via le monte-charge et le conteneur des ouvriers”, explique le porte-parole du Siamu Walter Derieuw. Néanmoins, le Siamu bruxellois a fait appel au camion élévateur des pompiers d’Anvers. Il atteint 51 mètres. D’autres autopompes du Brabant flamand sont venues en support au cas où. 

© ROBERT DECOCK/SIAMU/DR

Au total, une cinquantaine de policiers étaient présents au pied de la tour, de même que quatre autopompes, des auto-échelles, l’équipe risque du Siamu et des pompes portables de Zaventem, Vilvorde, Grammont, etc.

Durant l’intervention, un pompier s’est blessé. Il s’est foulé la cheville. Malgré tout, les pompiers bruxellois ont géré cette situation de main de maître. “Nous avons reçu l’appel à 15h45, l’incendie était maîtrisé à 16h30”, précise le porte-parole. “Nous sommes restés sur place jusqu’à 19h environ car nous avons réalisé un exercice avec l’élévateur de nos collègues anversois.”

© ROBERT DECOCK/SIAMU/DR