Parrainer un pied d'arbre (le protéger des dépôts et le fleurir), installer des bacs potagers ou fleuris en façade, installer une plante grimpante et convaincre ses voisins à le faire, faire réaliser une fresque sur un mur pour dissuader les tagueurs : ça vous tente ? Alors vous êtes peut-être fait pour devenir un embellisseur ou une embellisseuse de rue ! Concrètement, il s'agit d'investir un peu de son temps pour mener des actions concrètes dans l'espace public soit en étant exemplaire en matière de propreté soit en semant, plantant, fleurissant sa rue.

Avec ce projet, la Ville de Bruxelles espère former un réseau de personnes ressources faisant le lien entre les riverains, les agents et les services communaux. L'objectif : pousser les citoyens à végétaliser leur quartier et à en garantir la propreté. "Dans ce genre de projets, on parle souvent d'ambassadeurs mais ce terme ne donne pas la notion d'action et d'engagement qu'on veut ici impulser chez les citoyens, explique l'échevine de la Propreté publique et des Espaces verts Zoubida Jellab (Ecolo). Aujourd'hui, l'urgence climatique s'impose à nous. Pendant le confinement, certains citoyens ont perdu la notion de vivre ensemble : on a vu le nombre de dépôts clandestins augmenter et des masques et gants trainer par terre. Cette période nous a aussi permis de nous rendre compte que les gens avaient besoin de plus d'espaces verts en bas de chez eux."

Cinq réunion seront prochainement organisées dans différents quartiers de la Ville pour présenter le projet et rencontrer les potentiels futurs embellisseurs de rue. "On est très enthousiaste de pouvoir rencontrer les citoyens intéressés. Par contre, je ne suis pas là pour entendre les gens se plaindre. Les plaintes, je les connais et aujourd'hui, on essaie de trouver des solutions avec les ressources dont on dispose. Mais on se rend compte que même avec près de 600 personnes à la Propreté publique et aux Espaces verts, on n'arrive pas à tout faire. C'est pourquoi nous faisons aujourd'hui appel aux Bruxellois(es) qui sont motivés à s'engager réellement et à proposer des projets innovants."

Les embelliseurs auront ainsi pour mission de soutenir les balayeurs et jardiniers de rue en invitant à respecter leur travail. Le Ville les soutiendra dans leurs actions, par exemple en leur fournissant des plantes grimpantes, bacs de plantation, semences, subsides via vegetalisons.bruxelles.be.

Initialement prévu pour une période de test d'un an de mai 2020 à mai 2021, le projet a été reporté en raison de la crise sanitaire. Les cinq rencontres "comité plus belle ma rue" sont ainsi prévues du 30 septembre au 17 octobre. Le 30 septembre dans le nord-est de la commune, à l'Athénée Adolphe Max de 18h30 à 20h30. Le 3 octobre à Laeken, dans la salle du conseil de l'ancien Hôtel communal, de 10h à 12h. Le 7 octobre à Haren, dans la maison de quartier Haren, de 18h30 à 20h30. Le 14 octobre à NOH, dans la résidence les Eglantines, de 18h30 à 20h30. Et le 17 octobre dans le Pentagone, à l'Hôtel de Ville, de 10h à 12h.