Ce large plan de végétalisation des rues et des quartiers du territoire bruxellois se déploiera de 2020 à 2030. 

Le Plan canopée a été lancé aujourd’hui par la ville de Bruxelles. Ce plan de végétalisation du territoire bruxellois vise à offrir d’ici 2030 une nouvelle place aux arbres et à la nature. Une place à la hauteur des bienfaits que ces arbres nous apportent. Filtre naturel, absorption du gaz carbonique et des polluants atmosphériques, système naturel de rafraichissement de l’air … nombreux sont ses effets bénéfiques. L’arbre est essentiel pour agir contre les changements climatiques et rendre Bruxelles chaque jour plus résiliente.

"La nature est essentielle au bien-être des Bruxellois(es). Elle rafraichit l’air, augmente le taux d’humidité ambiant, offre de l’ombre, purifie l’atmosphère. Elle est essentielle pour la protection et la préservation de la biodiversité. L’arbre n’est pas un mobilier urbain, c’est un être vivant ! C’est un lieu de vie, aussi, pour les oiseaux, les insectes. Nous voulons conserver le patrimoine existant et augmenter sa présence. Ce Plan canopée développe des outils, des techniques et des pratiques. Il veillera à l’ évolution et à la protection des arbres remarquables ou non", explique Zoubida Jellab (Ecolo), échevine des Espaces verts.

Le plan de plantation sur dix ans permettra à la Ville de Bruxelles d’augmenter et de diversifier significativement sa palette végétale. Des "jardins forêts" et des "forêts urbaines" fleuriront dans les différents quartiers. "A côté du travail réalisé par les services de la Ville de Bruxelles, de nombreuses initiatives citoyennes et associatives participent quotidiennement à la végétalisation des espaces urbains délaissés. Nous accompagnerons, encouragerons et déploierons ces expériences vertes. Les Bruxellois(es) qui souhaitent végétaliser leur rue ou leur quartier recevront des subsides et des jeunes arbres à planter", ajoute Zoubida Jellab.

L’ambition du Plan canopée : la transversalité. La commune vise ainsi à rendre à l’arbre une place fondamentale dans l’ensemble de ses projets. Pour ce faire, une Charte de l’arbre est prévue par le Plan canopée. Elle organisera les actions concrètes d’informations et de sensibilisation telles que la mise en place de guides de bonnes pratiques, un inventaire du patrimoine arboré, ainsi qu’une grille de critères pour la sélection des arbres plantés. Enfin un boommeester sera désigné dans l’administration, la Madame ou le Monsieur arbres de la Ville de Bruxelles.

"Les villes sont devenues des lieux de vie à part entière. Chaque année, nous sommes plus nombreux à habiter Bruxelles. La végétation est essentielle au bien-être de tous et à la qualité de notre environnement. Pour mettre à l’honneur la nature, chaque année, une fête de l’arbre sera organisée.  Chaque quartier doit être pensé avec les Bruxellois(es) pour répondre au mieux à leurs besoins", conclut le bourgmestre Philippe Close (PS).