Lundi soir, l'approbation du budget 2021 du CPAS (Centre public d'action sociale) par le conseil communal de la Ville de Bruxelles a été l'un des premiers points à l'ordre du jour. Ce budget présenté par sont président Khalid Zian (PS) avait déjà été voté lors du conseil d'action sociale quelques heures auparavant. Le budget 2021 s'élève à 387 830 200 euros. 337 938 600 euros sont consacrés aux exploitations et 49 854 600 euros pour de l'investissement. "C'est un budget réaliste car il prend en compte les effets de la crise sanitaire comme la hausse des frais de fonctionnement notamment avec l'instauration du télétravail mais également l'augmentation des frais de fonctionnement dans les maisons de repos et de soins, a présenté lundi Khalid Zian, président du CPAS. Et ambitieux car il continue de s'inscrire dans la note de politique générale de majorité initiée au début de cette législature".

Les différents projets mis en œuvre pour 2021 seront l'accompagnement spécifique des personnes en situation de précarité avec une approche au cas par cas, la lutte contre la pauvreté infantile, le soutien aux familles monoparentales et aux jeunes, la réduction de la fracture numérique et la pérennisation de la cellule Covid. 

"Pour 2021, nous souhaitons aller toujours plus vers les gens pour leur garantir l'accès à leurs droits sociaux, explique Khalid Zian. Nous souhaitons également faciliter l'accès des services du CPAS aux personnes fragilisées par la crise Covid comme les travailleurs indépendants et les artistes qui ne connaissent pas nos services". Dans ce cadre là, le président a également rappelé la proactivité du CPAS de Bruxelles pendant la crise avec notamment la création de la cellule Covid en avril par l'ancienne présidente Karine Lalieux aujourd'hui ministre fédérale de l'intégration sociale. 

Dans le cadre des aides exceptionnelles mises en place pour faire face aux conséquences de la crise Covid, le président socialiste du CPAS précise également que "un tiers des 3 377 personnes aidées au titre d’une perte de revenu liée au Covid n’appartient pas aux publics aidés par le CPAS. En effet, le CPAS de la Ville de Bruxelles a pu aider 3 377 personnes grâce aux subventions régionale et fédérale, pour un montant total de 3.248.789 € représentant 75% de la subvention fédérale".

Les élus de l'opposition s'accordent pour féliciter le travail des assistants sociaux du CPAS pendant cette année compliqué mais ne distribuent pas de satisfecit au budget 2021 annoncé. "Ce budget ne sera pas un rempart à la crise", prévient Mathilde El Bakri, conseillère communale PTB. Les élus MR s'inquiètent que l'aide séniors ait été transférée au CPAS par l'intermédiaire des maisons de quartier. La conseillère MR Clémentine Buggenhout qui a d'ailleurs démissionné du CAS s'est inquiété de l'absence d'aide apportée aux séniors prévue dans le budget. "C'est un mauvais procès. Il y a un plan des ainés en préparation où les thèmes comme la mobilité, la santé et le logement seront abordés", précise Khalid Zian. On pourra allouer des moyens au cours de l'année". 28 approbations et 12 abstentions ont été compatibilisées pour le budget.