La Ville de Bruxelles veut bannir le plastique à usage unique des évènements organisés sur son territoire dès le 1er juillet.

Gobelets, barquettes, touillettes ou pailles en plastique, la Ville de Bruxelles veut bannir le plastique à usage unique des évènements organisés sur son territoire. Un règlement en la matière entrera en vigueur dès le 1er juillet. Pour accompagner son application, une liste d’objets interdits a été élaborée. Elle sera diffusée et distribuée aux organisateurs d’évènements.

La décision a été prise ce vendredi matin en adoptant une liste claire des objets qui seront bannis. "C'est un outil important pour accompagner le public et les organisateurs d'événements dans ce changement nécessaire", explique la Ville dans un communiqué.

Ainsi les barquettes, les couverts ou les pailles, notamment, ne pourront plus être distribués. Pour chaque objet, une alternative est proposée. "C’est la première étape vers une charte bruxelloise de l’événement durable que veut établir la Ville de Bruxelles. L’ambition, répétée dans l’accord de la nouvelle majorité, est en effet de faire de la capitale une ville pionnière du zéro déchet", explique l’échevine de la Propreté publique et du Zéro déchet, Zoubida Jellab (Ecolo).

A la Ville de Bruxelles, chaque année près de 1 200 tonnes de déchets non triés sont générés par les événements. Dans ces déchets, on retrouve essentiellement du plastique à usage unique, ce qui représente un coût considérable pour la Ville de Bruxelles et ses habitants : environ 100 000 euros pour l’évacuation. "Et ça représente un coût encore plus grand pour l'environnement."

Cette liste exemplaire et explicite sera distribuée aux organisateurs d’évènement et diffusée auprès du grand public. Une évaluation sera menée au cours de l’année 2020.