Les deux incendies survenus à l’athénée Robert Catteau et à l’école primaire Adolphe Max les 10 et 11 févriers derniers étaient d’origine criminelle, rapportent nos confrères de Sudpresse. Un information confirmée par le parquet.

Malgré la proximité des dates, les faits ont été commis par des auteurs différents.

Du côté d’Adolphe Max, l’incendie avait pris dans une kitchenette aux alentours de 22 h, rendant tout un étage de l’établissement inutilisable. Deux suspects ont été entendus pour ces faits.

La veille, les pompiers de Bruxelles étaient intervenus pour éteindre des papiers et cartons en feu dans un couloir de l’athénée Robert Catteau. Pour ces faits, un mineur d’âge a dû comparaître devant le juge de la jeunesse.