59 classes issues de la ville de Bruxelles ont participé à l'événement.

Le soleil était de la partie ce mardi matin pour donner le coup d'envoi de la journée de clôture du parrainage écoles-police organisé par la zone Bruxelles Capitale-Ixelles. 42 stands étaient présents au milieu du Parc Royal entre 9h30 et 14h30 pour faire découvrir le métier de policier aux enfants de 28 écoles de la ville de Bruxelles.

Cette treizième édition a permis à plus de 1 000 élèves de cinquième et de sixième primaire de s'adonner aux exercices de tirs, à la recherche d'indice ou encore marcher au rythme de l'harmonie musicale de police. "C'est très positif pour les enfants. Cette opération donne une autre image de la police. L'approche est différente. On est dans quelque chose de pédagogique, positif et pacifique. Ce n'est pas toujours le cas car nous sommes une école hétérogène et certains enfants ont déjà été confrontés à la police d'une autre façon", relate une directrice d'école.

Un événement ludique qui offre l'occasion à la police de montrer toute la diversité de son rôle et de réaliser un travail de prévention. "Je suis au stand des incivilités où l'on explique, entre autres, le respect des autres. On y parle aussi de discrimination, par exemple. C'est important d'échanger car les enfants sont les adultes de demain, ça leur permet de comprendre. On a déjà discuté des situations dans lesquels les policiers demandent les cartes d'identités. Il y a une vraie écoute", indique l'inspecteur Gallo.


Les enfants étaient visiblement enchantés de prendre part à cette journée de clôture du parrainage 2018-2019. Ce moment était le troisième passé entre les policiers et les élèves. Pour cet ultime rendez-vous, des partenaires de la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles avaient fait le déplacement. C'était notamment le cas de l'asbl Bravvo, de Bruxelles-Propreté ou encore d'une initiation à l'approche des chiens. C'est juste après celle-ci que la DH a retrouvé Jimmy et sa classe. "C'est une chouette journée. On s'est bien amusé il y a un instant au stand avec les chiens. On essaie de faire un maximum d'activités sur la matinée.C'est la première fois qu'on participe. C'est très chouette. Il manque juste un peu d'eau", raconte le garçon entouré de ses comparses sous le soleil du parc.

Une expérience positive pour les enfants,mais pas uniquement. La journée de clôture et les deux précédentes activités dans l'année apportent un espoir pour la police comme l'explique l'inspecteur Gallo : "De notre côté, nous avons souvent affaire à la face sombre de la société. C'était notamment le cas pour moi hier encore. Ici, on prend une dose positive avec les enfants qui apprennent à connaitre les policiers. C'est un des plus beaux projets je trouve. On devrait y mettre encore plus d'énergie, mais il faut pouvoir trouver le temps".

L'année prochaine, les écoles de la commune d'Ixelles devraient aussi participer à l'opération pour le plus grand plaisir de la commissaire Chantal Vanden Brande qui organise le projet depuis quatre ans avec sa collègue Virginie Janssens. "C'est très valorisant comme expérience. Pour le prochain parrainage, on devrait avoir 1500 élèves", conclut la policière.