Bruxelles

La société Immobel prévoit d'y construire des logements.

Sauve Lebeau Sablon. Voici le nom pour le moins explicite de la pétition lancée par trois habitants du Sablon. A travers elle, ils s'opposent au projet de démolition du bâtiment Belgacom, un îlot d'environ 20 000 m² situé entre la rue Lebeau et la rue de la Paille qui inclut notamment les magasins Taschen et quelques galeries d'art. Acheté par Immobel en 2014, le bâtiment va se transformer en logements destinés à revitaliser le quartier.

Oui mais voilà, Immobel et le maître bâtisseur semblent s'être mis d'accord sur un projet de démolition du bâtiment actuel. "Créer des logements est une bonne chose. Démolir le bâtiment et la façade emblématique du magasin Taschen, une baie vitrée concave monumentale pour la remplacer par un bâtiment d'architecture quelconque, hors de question", s'insurge Chris Bosma, un habitant du quartier. 

Le Bruxellois, tout comme l'ensemble des riverains et des commerçants, insiste sur la valeur patrimoniale du bâtiment. "Le style moderniste de l'immeuble ainsi que son magnifique bas-relief en font un bâtiment d'une grande valeur architecturale, on ne peut pas détruire ça." Il rappelle également l'engagement écologique dont doivent faire preuve les autorités communales et régionales. "Lors des dernières élections, les politiques ont assuré qu'ils respecteraient le principe de durabilité. Détruire un bâtiment va à l'encontre de ce principe. Rénover le bâtiment permettrait de l'isoler correctement et d'obtenir un score parfait en termes de PEB." 

Lancée en mai dernier, la pétition a été envoyée dans les boîtes aux lettres, par mail et présente sur le site change.org, elle a déjà récolté plus de mille signatures. "C'est un très beau résultat, principalement grâce aux riverains et aux commerçants mais nous espérons en récolter encore plus dans les prochaines semaines."