La Ville de Bruxelles a mis les petits plats dans les grands, hier midi : Conférence de presse dans le restaurant du Métropole, petite coupe de champagne avant la montée à 50 mètres - un peu moins à cause du vent - de hauteur pour un repas gastronomique préparé par Isabelle Arpin, l'une des grandes signatures du restaurant éphémère et très haut perché Diner in the sky, installé depuis peu sur la place De Brouckère.

Pour le reste, l'échevin bruxellois du Commerce Fabian Maingain (Défi) a annoncé que le chantier piétonnier était quasi terminé. Il ne reste en effet plus qu'à installer une fontaine rue Orts et à planter des arbres sur la place de la Bourse et place De Brouckère. Ce qui sera fait avant le début de Plaisirs d'Hiver. "Le chantier est terminé mais ce n'est pas la fin des projets", a néanmoins précisé l'échevin bruxellois."Place, désormais, à la phase de développement économique sur les boulevards du centre."

Lancé le 29 juin 2016 par une phase de test, la mise en piétonnier des boulevards du centre - entre la Bourse et De Brouckère  d'abord - a généré d'innombrables réactions, dont de très nombreuses négatives. Quatre ans plus tard, il n'y a plus grand monde pour critiquer le projet initié par l'ancien bourgmestre bruxellois Yvan Mayeur même si la méthode imposée a crispé de nombreux Bruxellois. 

Outre les chantiers publics, le secteur privé investit en effet entre 700 et 800 millions d'euros sur le piétonnier et alentours. "De nouvelles enseignes vont s'installer tandis qu'il existe des opportunités telles que le bâtiment Continental - celui surmonté par la publicité pour une célèbre marque de boisson gazeuse - qui accueillera une fonction mixte logements, bureaux, commerces ou le Brico du boulevard Anspach, qui a accepté de s'installer à l'arrière de l'îlot afin de dégager de l'espace en front de piétonnier."

Pour Fabian Maingain, il s'agit maintenant de "gagner le combat de l'image". "Le centre-ville a un potentiel énorme. Tous les projets privés sont maintenus malgré la crise du Covid." Tandis que de nouvelles enseignes Horeca s'y installent, dont les établissements Casco rue de la Bourse, à la place de l'ex Danish Taverne, et le spécialiste de la patate Patatak.