Mille citoyen(ne)s pourront proposer au Parlement des sujets de discussion.

Les commissions délibératives entre parlementaires et citoyen(ne)s seront bientôt une réalité à Bruxelles. Les groupes de la majorité (PS, Ecolo, Défi, Groen, Open VLD et one.brussels-sp.a) et plusieurs groupes de l’opposition (Agora, DierAnimal, CD&V, cdH), réunis au sein de la Commission spéciale du règlement du Parlement bruxellois viennent en effet d’approuver la proposition de modification du règlement, visant à instaurer des commissions composées de parlementaires et de Bruxellois(es) tiré(e)s au sort.

"Ce dispositif est une innovation démocratique majeure : c’est la première fois qu’une telle initiative est institutionnalisée au sein d’un Parlement", annonce Ecolo dans un communiqué. Ces commissions délibératives constituent l’une des réponses à la crise de la représentation politique actuelle. Une fois cette réforme instaurée, mille personnes pourront proposer au Parlement des sujets de discussion. Ceux-ci pourront être abordés au sein d'une commission réunissant parlementaires et citoyen(ne)s dont l'objectif sera d'élaborer des recommandations à l'attention du Parlement. Formalisée en 2017 par la députée bruxelloise Magali Plovie (Ecolo), cette proposition vise à faire du Parlement une "maison des citoyen(ne)s".

Le travail du Parlement se poursuivra par l’élaboration d’un vade-mecum relatif aux modalités opérationnelles du dispositif. La première commission délibérative devrait voir le jour d’ici la fin de l’année 2020 ou le début de l’année 2021.