Bruxelles

Face à l'augmentation des cambriolages dans la commune, le bourgmestre félicite les forces de l'ordre et rappelle l'existence des primes à la sécurisation des habitations.

Lors du conseil communal du 24 avril, le collège des échevins de Berchem-Sainte-Agathe a été interpellé sur l'augmentation des cambriolages dans la commune. Dans un communiqué, le bourgmestre Joël Riguelle (cdH) a aujourd'hui tenu à "saluer le travail remarquable de la police qui, depuis janvier 2019, accentue les contrôles préventifs sur la commune, menés tant par les patrouilles locales que par les patrouilles zonales, avec des résultats probants".

Joël Riguelle se félicite ainsi de l'arrestation d'une trentaine d'auteurs de faits depuis le mois de janvier. "La réorganisation des horaires du commissariat a permis d'obtenir deux patrouilles locales jusque 22h et minuit." Il indique vouloir renforcer la présence policière en organisant la venue d'une patrouille de police exclusivement dédiée à Berchem 24h/24 dans un avenir proche.

Le communique note toutefois que, si l'activité policière est efficace, empêcher l'auteur d'entrer dans la maison constitue la meilleure des protections contre l'intrusion. La commune rappelle donc l'existence des primes communales à la sécurisation des habitations. "Depuis son instauration, plus de 285 personnes en ont bénéficié. Pour montrer son importance, il est intéressant de savoir que dans le cas de cambriolages, plus de 30% des cas concernent une tentative échouée par les auteurs." Pour plus d'informations à ce sujet ou un diagnostic gratuit de votre habitation, vous pouvez contacter la fonctionnaire de prévention au 02/465 99 15.

La commune est par ailleurs équipée de 22 caméras de surveillances gérées 24h/24 par la police zonale. Le bourgmestre promet l'installation de six caméras supplémentaires d'ici au mois de mai pour quadriller plus efficacement la commune. "A ce stade, nous déployons sur notre territoire tous les moyens techniques et humains disponibles du point de vue communal, sans compter les moyens de la zone de police qui circulent sur notre commune", conclut le bourgmestre.