Bruxelles La Cellule interrégionale de l’environnement (Celine) a annoncé ce matin que les risques de dépassement du seuil européen resteraient faibles aujourd'hui et demain mercredi.

Ce mardi, la DH vous expliquait les risques d'augmentation de la concentration d'ozone dans la capitale en période de canicule. Alors que la Cellule interrégionale de l’environnement (Celine) annonçait ce lundi que les risques de dépassement du seuil européen de concentration d'ozone, qui s'élève à 180 µg/m3, étaient très faibles hier, les scientifiques prévoyaient cependant un dépassement aujourd'hui ou demain, mercredi. Finalement, Celine tweet ce matin que les risques de dépassement resteront faibles jusqu'à demain. Dans leur rapport quotidien, ils soulignent: "Le risque de dépassement du seuil européen n'est pas élevé, mais un dépassement local n'est pas à exclure."

À noter que la Région bruxelloise a tout de même activé la phase d’avertissement du plan forte chaleur et pics d’ozone depuis vendredi dernier. Un signal pour rappeler que, si le seuil ne risque pas d'être dépasse d'ici mercredi, certains conseils sont tout de même à prendre en compte. La Région et Celine suggèrent notamment d'éviter tout effort physique entre midi et 22h, moment où la concentration d'ozone est la plus forte. Des conseils, semblables à ceux liés à la canicule, sont aussi donnés: boire beaucoup, se reposer, rester à l’intérieur où la concentration d’ozone est deux fois moins élevée, etc.

Pour rappel, quand il est fortement concentré à basse altitude comme c’est le cas durant les vagues de chaleur, l’ozone devient un gaz toxique. Les pics de concentration de ce dernier surviennent dès lors quand il y a beaucoup de soleil et que la température est élevée, soit quand les conditions météorologiques limitent la dispersion des masses d’air.