Plusieurs communes ont pris des initiatives supplémentaires en cette période de forte chaleur.

Cette fois, on y est, la vague de chaleur tant annoncée est bien là et ne semble pas vouloir nous quitter de si tôt. Le mercure n'a fait que grimper les jours précédents, pour afficher depuis hier des maxima dépassant allègrement les 30° et des minima flirtant avec les 18°. Ces prévisions pour plus de trois jours consécutifs ont eu un impact immédiat : le déclenchement du seuil d'alerte niveau 2 du Plan forte chaleur et pics d'ozone. Le travail de prévention et d'aide à la population s'est tout naturellement mis en place à cette annonce, tant au niveau régional que communal. Une ligne d'information de Bruxelles-Environnement est ainsi à la disposition des Bruxellois (02/775.75.75), et tous les conseils en cas de forte chaleur sont repris dans un dépliant disponible dans certains lieux ciblés (maisons de repos, centres d'accueil pour personnes handicapées et sans-abri, crèches et communes). Les personnes âgées et les enfants étant particulièrement touchés par les variations de températures, la Région invite tout un chacun à "veiller sur les personnes les plus vulnérables près de chez soi". Au niveau communal, plusieurs initiatives ont également été prises. En voici plusieurs exemples.

Ganshoren Mis à part les conseils préventifs de base qui peuvent être retrouvés sur leur site internet, la commune met à disposition de ses habitants des endroits frais comme l'arrière-salle de l'Eglise Saint-Martin. Les acteurs sociaux ont été briefés et mobilisés afin de vérifier l'état des personnes qu'elles vont visiter et leur donner des conseils. "Les habitants peuvent composer le numéro de téléphone qui se trouve sur notre site. Nous leur fournirons une solution ou une réponse en fonction de leur demande", explique Hervé Gillard (MR), bourgmestre.

Uccle Six panneaux d'information électroniques communaux fonctionnent 24h/24 et passent en boucle quelques messages, dont certains renvoyant au pic de chaleur. "N'oubliez pas de vous hydrater", "privilégiez les endroits frais", autant de petits conseils qui rappellent à tout le monde les gestes à appliquer. Sur le terrain, les aides familiales ont été sensibilisées pour vérifier l'état de leurs patients ainsi que pour leur rappeler de boire et d'acheter de l'eau. Le personnel des maisons de repos et des crèches reste également aux aguets.

Anderlecht Dans cette commune habitée à 25 % de personnes âgées de 55 ans et plus, un numéro d'appel gratuit a été mis à disposition, et ce de 8h30 à 15h30 les jours ouvrables (0800/98.990). Les personnes rencontrant un problème ou une question seront mises en contact avec des travailleurs sociaux.

Berchem-Sainte-Agathe L'administration communale et le CPAS collaborent activement entre eux, proposent des visites à domicile si nécessaire et prodiguent des conseils utiles aux personnes les plus touchées. La commune a "activé un dispositif qui restera en vigueur au moins jusqu'à la fin de la semaine" et le personnel a reçu des "indications précises en matière d’hydratation, de repas, de protection des chambres ou des lieux d’habitation".