Il s'agit du quatrième départ de la section locale Ecolo de Woluwe-Saint-Pierre depuis les élections communales.

Le divorce semblait inélucable. Il a pris une tournure officielle ce mardi. Ce matin, la conseillère communale sanpetrusienne Cathy Vaessen a démissionné de la locale Ecolo de sa commune. Elle siégera en tant qu'indépendante au sein du conseil communal de Woluwe-Saint-Pierre. "J'ai prévenu la locale Ecolo, le secrétaire communal et le président du conseil communal ce matin", explique la jeune élue qui compte siéger en tant "qu'écologiste indépendante".

Pour mémoire, Cathy Vaessen avait subi une grosse pression de la part de sa formation politique afin qu'elle convainque son mari d'annuler son interpellation citoyenne, menée avec une quarantaine de riverains de la drève de Nivelles. "Depuis l'article dans La DH, Ecolo Woluwe-Saint-Pierre a annulé deux réunions de travail auxquelles je devais participer. J'ai aussi été exclue des groupes WhatsApp. Je ne reçois plus les mails internes. Cela ne rime à rien de continuer à travailler au sein du groupe Ecolo", explique-t-elle. "Je considère qu'ils m'ont exclue de la locale."

Cathy Vaessen continuera de soutenir la déclaration de politique générale de la majorité. Elle n'hésitera par contre plus à interpeller la majorité au conseil communal, notamment sur les questions environnementales, de la participation citoyenne, mobilité et transparence. Plus largement, Cathy Vaessen dénonce le "gros problème de fonctionnement interne au sein de la locale Ecolo de Woluwe-Saint-Pierre, qu'elle juge très autoritaire. Depuis le début, on tente de me brider. Je ne peux jamais interpeller sous prétexte de mettre la majorité à mal."

Cathy Vaessen a demandé à prendre la parole au début du prochain conseil communal, prévu la semaine prochaine.

Du côté de la locale d'Ecolo Woluwe-Saint-Pierre, on prend acte de la démission de Cathy Vaessen. "Nous avons été assez surpris de l’apprendre par voie de presse. Mais nous respectons son choix", note l'échevine Caroline Lhoir, par ailleurs surprise des accusations de "gestion autoritaire au sein de son groupe". "Au contraire, nous avons une approche collégiale, organisons de nombreuses réunions. Il existe mille et un lieux et espaces de discussions, d’échanges en interne." Pour l'échevine, "Cathy a toutes sortes de qualités mais aussi quelques dificultés à fonctionner au sein d’une dynamique collective et au service de l’intérêt général. Donc, c'est peut-être mieux qu’elle siège comme indépendante."

Il s'agit du quatrième départ de la section locale Ecolo de Woluwe-Saint-Pierre depuis les élections communales : Claire Renson (partie au conseil du CPAS), Pascal Lefevre (démission), Aude Vandeputte (déménagement) et, aujourd'hui, Cathy Vaessen. Reste désormais à savoir si les instances dirigeantes du parti vont lui retirer sa carte de membre.