La Journée sans Voiture, c’est pour ce dimanche à Bruxelles. Si pédaler ou marcher sans but vous effraye, voici une petite sélection de rendez-vous prévus ce week-end. Avec les Heritage Days en vedette, mais aussi apéros, brocantes et culture.

Patrimoine mais presque

Ne dites plus Journées du Patrimoine : dites Heritage Days. Ce nouveau nom fait polémique, mais l’ambition reste la même : ouvrir aux Bruxellois des lieux tantôt emblématiques, tantôt plus méconnus, de l’histoire architecturale et urbanistique de la capitale. Thème de l’année : La rencontre. Bah oui, c’est bien dans l’époque. Vous convergerez donc vers les parcs, marchés, cafés, restos, halles, gares, églises, mosquées, cercles littéraires ou salles de bal mais aussi les parloirs, salles de guichets, salons privés, ambassades ou ateliers. Où il sera question de grosses médailles dorées comme de moules-frites, de capitons comme de skaï. Le programme est énorme, prévoit des promenades et même un match de foot, et comporte un versant "off" gourmand à travers caberdouches et guinguettes. Rassurez-vous: aucun dress-code n’est exigé. La réservation, par contre, est obligatoire.

Infos : "Heritage Days", ces 18 et 19 septembre 2021 partout dans Bruxelles, point info aux Halles Saint-Géry, gratuit mais sur réservation obligatoire

Sans voiture mais pas sans sorties: quoi de prévu ?

La Journée sans voiture est souvent l’occasion de nombreux événements et animations dans les quartiers.

Rayon mobilité d’abord, rendez-vous à Ganshoren et Auderghem pour les villages mobilité habituels. La Stib vous invite aussi sous terre pour la visite du chantier de la station multimodale Albert, à Forest.

Parcours d’Artistes d’Ixelles Sur la Grand-Place (bouclée sous Covid Safe Ticket) c’est Folklorissimo (avec géants, fanfares, confréries du Meyboom, arbalétriers…). Ce week-end, la Ville inaugure aussi son nouvel espace culturel à l’ancienne gare de Laeken (contes, courts-métrages, concerts, danse, apéro, visite de la gare…).

À Ixelles, un parcours d’artistes XXL avec 300 exposants se tient tout le week-end avec 300 participants (peinture, sculpture, BD, sérigraphie, photo, danse, écriture, musique, graffiti, théâtre, danse, etc.) dès ce vendredi jusqu’à dimanche. Avec entre autres une expo aux anciens établissements Demeuldre, une grosse concentration de talents à See-U et un focus photo à Flagey.

Le Boom Créatif et Durable.

Signalons deux rendez-vous durables, qui s’inscrivent dans l’événement international de la Fête des Possibles. À Uccle d’abord, Uccle en Transition organise sa version de cette fête à la Ferme Rose. à Saint-Gilles ensuite où rendez-vous est pris place Van Meenen pour Le Boom Créatif et Durable qui rassemblera 100 exposants.

Des brocantes il y aura aussi. Samedi d’abord, c’est à Uccle que ça se passe pour le Marché Saint-Job. Dans le centre de Bruxelles, le rendez-vous de la rue de Flandre se tient les deux jours. Dimanche, direction Schaerbeek pour la Brocante des Voisins de la place Dailly. Ou Ixelles pour Le Châtelain Sous Oxygène.

Ne lambinez pas pour le lambic

Lambic Tour C’est une tradition séculaire: le lambic de la vallée de la Senne. Tradition plus récente qui revient pour la 5e fois lors du dimanche sans voiture: le Lambic Tour organisé par Lindemans, flambeau brassicole du Pajottenland. L’idée: puisque vous êtes à vélo, piquez une pointe sur les chemins agricoles qui sillonnent les champs céréaliers pour relier Bruxelles et Vlezenbeek. Vous pouvez partir du Cinquantenaire pour 40 kilomètres avec des détours vers les chefs-d’œuvre Art nouveau de la capitale, ou bien de la brasserie pour 20 kilomètres entre les douves des châteaux brabançons. Deux routes piétonnes (16 ou 8 km) sont aussi ouvertes. Votre participation vous donne accès au château de Gaasbeek et son parc, peuplé de paons. Et on est certains que vous ne mourrez pas de soif sur votre vélo.

Infos : Lambic Tour, ce 19 septembre entre 9 et 19h (dernier départ du Cinquantenaire à 15h), 5/7€ (le prix comprend plans, assurance, dégustation)

Un petit film quand même?

Anima Si la foule de piétons, cyclistes et trottinettes vous effraye rien que d’y penser, allez trouver le calme au cinéma. On salue d’abord avec joie le retour des Samedis d’Anima, les après-midi jeune public que le festival d’animation tient à Flagey. Ce 18 septembre, c’est un programme de trois courts-métrages (45 minutes) qui est à l’affiche: «Mush Mush et le petit monde de la forêt». Attention: vos gosses risquent d’en sortir sous champis.

Infos : Mush Mush et le petit monde de la forêt, ce samedi 18 septembre dans le cadre des Samedis d’Anima, 6/7,50€, 12,50€ avec l’atelier

Japan Film Festival Brussels Autre option pour les fans de ciné: le Japan Film Festival, premier du nom. Il est lancé par des fans de culture japonaise. À l’affiche: une vingtaine de films qui se partagent entre l’Espace Lumen et Tour & Taxis. Signalons la spéciale kids ce dimanche avec la projection d’un animé d’aventure classique daté de 1981. Ce même jour à la Gare Maritime, des démonstrations de koto, aïkido, kimono et haïku sont aussi prévues.

Infos : Japan Film Festival, jusqu’au 24/09 à l’Espace Lumen et à la Gare Maritime de Tours &Taxis. Programme complet et réservation en ligne.

Toujours en cours

La culture reprend après des mois compliqués. C’est la Fête de la BD d’abord partout dans Bruxelles (jusqu’au 10/10).

À Saint-Gilles, la Maison Horta s’habille de créations inédites et sur-mesure.

Au Musée Mode et Dentelles, c’est toute la Brussels Touch qui déballe ses frous-frous (jusqu’au 15/05).

Rayon musique, le Bota profite de l’été indien pour lancer enfin ses Nuits (jusqu’au 26/09, avec Covid Safe Ticket).

Dans le centre enfin, les commerçants du quartier Saint-Jacques font la fête (jusqu’au 18/09)