Bruxelles

Ce label existe depuis 2015 à Bruxelles.

Cinq écoles bruxelloises francophones se sont vues remettre ce 23 octobre le label Eco Schools par la ministre de l'Environnement Céline Fremault (CDH). Reconnu au niveau international, ce label reconnaît les écoles qui améliorent leurs pratiques au niveau pédagogique et au niveau de la gestion environnementale. Les Servites de Marie à Uccle, l’Ecole maternelle n°2 à Schaerbeek, Les Peupliers à Anderlecht, l’Assomption Sainte Thérèse à Watermael-Boitsfort et l’Ecole Escale à Uccle se sont distinguées en 2018 par leurs actions de préservation de la biodiversité, des ateliers de réparations, des potagers, une offre de repas sains et locaux, des projets zéro déchet, etc.

Eco-Schools est un label international pour les écoles durables, organiusé par la FEE (Foundation for Environmental Education). Mis en place en 2015 à Bruxelles pour les écoles francophones, il est proposé aux écoles qui souhaitent développer une démarche durable qui comprend aussi bien la dimension d'éducation à l'environnement que celle de l'amélioration de leur gestion environnementale.

Les écoles francophones à Bruxelles qui souhaitent recevoir ce label sont accompagnés par l’asbl Coren et pour les écoles néerlandophones, cela fait partie du programme « MOS – Milieuzorg op School » et l’accompagnement se fait via la VGC. Pour recevoir le label Eco-Schools, l’école doit répondre aux critères suivants : impliquer les élèves et d’autres acteurs de l’école ; réaliser un bilan environnemental de départ et élaborer un plan d’actions environnemental sur deux années. Les élèves sont tout au long du processus au cœur de la démarche.

« Je vous félicite tous pour ce travail quotidien ! Vous n’êtes pas les seuls dans vos actions pour améliorer notre environnement, dans ce mouvement pour changer le monde et assurer à nos enfants et petits-enfants une planète dont les ressources ne seront pas épuisées. Quand on se rend compte qu’on fait partie d’un mouvement global ou international, on se sent moins seul et on sait qu’on apporte notre pierre à l’édifice, même si c’est une petite pierre, elle est importante » s’est réjoui Céline Fremault lors de la remise du label.