Après être resté vide pendant vingt ans, le bâtiment ouvre ses portes dès ce vendredi soir à des activités artistiques et sociales.

En chantier depuis trois mois, le bâtiment de l'ancien Tri postal situé à deux pas de la Gare du Midi dévoilera son nouveau visage ce vendredi soir. À l'abandon depuis vingt ans, ses locaux ont fait l'objet d'un appel à projet lancé par la commune de Saint-Gilles et la SNCB pour l'occupation temporaire des lieux et c'est l'ASBL Communa qui l'a remporté. Cette dernière occupera le bâtiment jusqu'à ce que la SNCB y installe son siège, en 2024.

En attendant, plusieurs associations et ASBL en tous genres ont donc investi les lieux sous la coupe de Communa. Ensemble, elles font de ce nouvel espace un site culturel, social et de loisirs à la disposition non seulement des riverains mais aussi de tous les Bruxellois et des navetteurs de la Gare du Midi. Ainsi, l'ASBL La Plus Grande Kermesse du Monde a investi un local, accompagné de ses jeux d'arcade. Sur place, on y rencontre également le collectif Molenbike, coopérative de livraison à vélo eco-responsable, mais aussi la vitrine d'Afid, qui propose des bijoux berbères.

Cet espace de 1 350m2 réserve également d'autres surprises, telles que le Hybride Studio anciennement situé à Molenbeek. Ce dernier ouvrira une salle aux navetteurs et à tous ceux qui le souhaitent de 8h à 20h. Au programme: cours de danse pro et amateur, cours de méditation et représentations. Juste à côté, la grande salle commune et le bar promettent des soirées endiablées et de nombreux événements à venir.

Enfin, le petit plus: les toilettes sèches du bâtiment sont dotées d'urinoirs pour femme. Ces urinoirs Marcelle sont signés par la designeuse française Louise Raguet.

Actuellement, un crowdfunding est toujours ouvert pour aider Communa à réaliser ce projet d'ampleur. Permettant l’usage temporaire de bâtiments vides dans Bruxelles pour les mettre à disposition de projets citoyens, l'ASBL investit aujourd'hui son dixième site. Pour ce dernier, elle espère récolter 30 000 euros grâce au crowdfunding.