Bruxelles Le prévenu a expliqué qu’il se rendait chez un assureur. 

 Un jeune homme a été arrêté le 27 décembre dernier à Bruxelles par les forces de l’ordre alors qu’il circulait sur un scooter acheté une heure avant. L’individu, majeur depuis peu de temps, avait été repéré car il ne disposait pas de plaque d’immatriculation sur son engin. La police s’est rendu compte que le pilote ne disposait pas, non plus, d’un permis deux roues, ni de papiers d’assurance en ordre au moment des faits. Un constat qui a valu à B. d’être convoqué ce jeudi matin devant le tribunal de police de Bruxelles.

Le prévenu s’est présenté seul face au tribunal. La présidente a présenté le C.V. du jugé vers 11h45 devant un public que plus que clairsemé. Il n’était pas inconnu de la justice car il avait été suivi pendant un certain temps par le tribunal de la jeunesse. Un constat que la juge a rapidement nuancé : “Vous avez eu des problèmes plus jeune, mais depuis que vous êtes majeur il n’y en a pas eu”.

L’homme, encore étudiant, a expliqué qu’il se rendait dans un bureau d’assurances à De Brouckère au moment du contrôle et n’a pas nié les faits reprochés. Le ministère public a requis une amende de 2 560 euros à son encontre.

La présidente du tribunal a questionné le prévenu pour connaître sa situation personnelle avant de prendre sa décision. “ Je suis livreur étudiant. Je dois encore réaliser une septième année. Cela me paye de l’argent de poche”, a détaillé l’homme. Elle lui a alors demandé s’il n’était pas intéressé par un autre type de peine qu’une sanction pécuniaire. Une proposition qu’il a acceptée rapidement pour éviter de payer une amende salée comme l’a commentée la juge.

Le jeune homme a écopé d’une peine de travail de 50 heures qui se transformera en peine d’amende de 2 000 euros en cas de non-respect des conditions. Son permis voiture n’a pas été suspendu car il s’agit, selon la présidente, d’un bon atout pour son cursus en carrosserie.