Cinq premiers dossiers sont examinés par le bourgmestre.

Face à l'épidémie de Covid-19, la meilleure défense reste la distanciation sociale. Mais pour certains Bruxellois, l'appel du printemps semble plus fort que les règles sanitaires. A Koekelberg, c'est notamment le cas dans le parc Elisabeth. "Les règles de confinement sont globalement bien suivies sur le territoire communal mais les bilans policiers montrent que certaines personnes refusent de les appliquer, surtout dans le parc", indique Ahmed Laaouej (PS).

Ce matin, le bourgmestre s'est donc réuni avec les services concernés pour décider des sanctions à appliquer. "Nous avons décidé de dresser des amendes administratives de 150 euros aux personnes qui ne respectent pas les règles de distanciation." Cinq premiers cas de sanction sont examinés par l'édile. "Il s'agit de cas circonstanciés de citoyens qui récidivent ou refusent d'obtempérer. Notamment des personnes qui s’agglutinent les unes aux autres ou se réunissent pour jouer au basket."

Ces premières sanctions administratives n'empêcheront pas la commune de poursuivre son travail de prévention, assure par ailleurs Ahmed Laaouej. "Nos gardiens de la paix et nos travailleurs de rue continueront à faire de la prévention. Ce n'est pas de gaieté de cœur que nous dressons des amendes mais il faut que chacun et chacune comprenne l'importance de ces mesures pour sa propre santé et pour celle des autres."