De nombreux mouvements parmi lesquels World Wide Demonstration for Freedom et Europeans United for Freedom appellent les citoyens européens en désaccord avec les restrictions sanitaires prises face à la pandémie de coronavirus à venir manifester dimanche après-midi à Bruxelles. La porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere a confirmé mercredi que des contacts ont été établis avec les organisateurs et que le dossier est à l'étude. 

Selon le programme prévu par les mouvements citoyens, les manifestants belges sont invités à se rassembler dès 11h00 à la gare du nord de Bruxelles. Ils seront rejoints à partir de 12h00 par ceux venus d'autres pays européens. De nombreux voyages en cars et trains sont organisés pour leur permettre de converger vers Bruxelles. Le cortège devrait s'étirer au fil des arrivées. Il se rendra au coeur du quartier européen, dans le parc du Cinquantenaire, où des discours sont prévus dès 14h30. Les organisateurs espèrent voir défiler des centaines de milliers de personnes dans les rues de la capitale européenne et la baisse de gravité de la maladie avec le variant Omicron pourrait en effet motiver plus de personnes que précédemment à demander la levée des restrictions sanitaires.

Au travers de cette manifestation, les organisateurs disent défendre "la démocratie, les droits de l'Homme et le respect de la Constitution". Europeans United for Freedom estime sur son site internet que la propagation de la Covid-19, la saturation des hôpitaux en rapport et le décès de personnes à la santé fragile ne justifient pas de déroger aux libertés fondamentales garanties par la démocratie. "La pire maladie que nous avons importée de Chine n'était pas le virus, mais le totalitarisme", selon son propos. Le mouvement critique aussi le manque de débat public en amont des décisions prises par les gouvernements sur base des conseils d'experts scientifiques.