Bruxelles

La commune n'est pas en capacité d'accueillir un événement sportif accueillant quelques centaines de spectateurs.

Créé il y a cinq, le club de rugby d’Auderghem les Brussels Citizens (4e de D2) reçoit le club de Soignies en quart de finale de la Coupe de Belgique ce dimanche 17 février. Alors que les Citizens possèdent un terrain attitré au stade communal d’Auderghem, ils vont devoir jouer ce match sur le terrain du club voisin de Watermael-Boitsfort. 

La raison ? On leur refuse le terrain numéro 1 du stade communal auderghemois, réservé à l’équipe de football. "Pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas jouer sur le terrain en herbe qui nous est dévolu en temps normal", explique le président des Citizens Diego Lacroix. Nous avions sollicité la commune pour pouvoir jouer sur le terrain 1 équipé d'une tribune et réservé à l'équipe première du club de football ? "On ne peut pas jouer dessus car il est déjà fort abîmé." Plusieurs centaines de spectateurs sont attendus pour ce rendez-vous décisif pour les Auderghemois.

L’échevine des Sports comprend parfaitement la déception des rugbymen auderghemois. "Surtout au regard de leurs performances sportives actuelles". Eloïse Defosset (Défi) explique néanmoins qu’il n’y a pas d’autre solution que d’aller jouer sur le terrain de Watermael-Boitsfort. Pourquoi ? Primo, "le terrain 1 – celui avec la tribune – est déjà en très mauvais état. Vu les conditions climatiques actuelles, cela risque de l’abîmer encore plus". 

Deuzio, "la commune d’Auderghem a signé une convention avec le club de football – le RUA dont l’équipe une joue en P2 - qui octroie l’usage des quatre terrains du stade communal. Nous avons tout de même octroyé un de ces quatre terrains au club de rugby". Tertio, "ce quart de finale prend des grandes proportions. On attend plusieurs centaines de personnes. Or, le stade communal est en site fermé. Ce qui impose la mise en place d’un plan de prévention et d’urgence, etc. Au regard de la loi, nous ne pouvions pas être en règle." 

Pour la commune d’Auderghem, la délocalisation à Watermael-Boitsfort reste donc la meilleure option.