Près de 2.000 joggeurs ont défié la neige sur un parcours plus délicat que jamais.

Les Hivernales n’ont jamais aussi bien porté leur nom que ce dimanche. Pour cette 35e édition, la neige était de la partie et a rendu le parcours compliqué pour les près de 2.000 joggeurs venus défier le parcours et les conditions météorologiques dantesques.

Mais cela n’a refroidi ni les coureurs, ni les organisateurs. Même s’il a fallu s’adapter à la neige. "En raison de travaux sur la route, il a fallu effectuer une modification du parcours assez tardive. Les conditions, elles, ne changent pas fondamentalement l’organisation, mais la rendent un peu moins confortable. J’étais un peu inquiet quand j’ai vu la neige tomber, mais cela n’a pas perturbé la course où le côté convivial reste bien présent. Disons que cette année, les Hivernales portaient bien leur nom", affirme Jacques Wiame.

Côté coureurs, beaucoup étaient à bout de force à l’arrivée, après des kilomètres intenses passés dans la neige, sur les chemins glissants. Mais tous étaient heureux d’avoir bouclé la distance de 10 ou 20 km. "Ce fut une course difficile, un parcours très glissant, on a eu de la neige dans les yeux, les doigts gelés, mais cela reste une très belle course. Et puis on se soutient entre coureurs et on pense surtout à l’arrivée", confie Alain Crespinet, victorieux en vétérans 2 sur le 10 km.

Une distance facilement remportée par Abdeljebbar Sihammane en 34.50, soit près de deux minutes avant Joshua Salsby. "Vu les conditions, je n’étais pas là pour un chrono. Je me suis alors accroché avec un petit groupe, mais le premier était déjà parti. Au final, c’est une bonne préparation pour la saison d’été", explique le second du jour.

Troisième, Sergio Strollo s’est battu pour conserver sa place sur le podium. "C’est parti très rapidement et on a tenté de gérer notre course avec le second pour garder notre place sur le podium. Et puis sur la fin, avec le froid qui bloquait les poumons, je n’ai pas su suivre le deuxième. Ce n’était vraiment pas évident. Heureusement, j’avais pris mes chaussures de trail."

Notons encore que le 20 km a été remporté par Jérôme Philippe en 1h13.01, devant Tommy Kinden et Koen Volkaerts.