Depuis lundi, les entreprises des secteurs de l'événementiel, du monde de la nuit, du tourisme et de la culture qui souhaitent introduire une demande d'aide ont accès à l'ensemble des modalités qui conditionnent l'octroi de la prime décidée par le gouvernement bruxellois à leur endroit. 

Leurs demandes de prime devront être introduites entre le 4 novembre et le 4 décembre 2020, a indiqué mardi la secrétaire d'État à la Transition économique Barbara Trachte (Ecolo). Sous certaines conditions, les entreprises de ces secteurs et sous-secteurs peuvent donc bénéficier d'une prime allant de 3.000 à 9.000 euros. 

Plus précisément, le montant attribué sera de 3.000 euros minimum avec une majoration jusqu'à 9.000 euros si une baisse du chiffres d'affaires d'au moins 60% entre les trois premiers trimestres 2019 et les trois premiers trimestres 2020 est démontrée sur base des déclarations TVA périodiques.

Cette prime vise à soutenir les entreprises et les indépendants bruxellois des secteurs de l'événementiel, du monde de la nuit, du tourisme et de la culture dont l'activité n'a pas encore pu reprendre ou qui sont encore fortement touchés par les mesures de lutte contre la propagation du virus et qui sont de facto quasi à l'arrêt. Ce sont plus de 4 300 entreprises et indépendants qui sont concernés.

Est éligible à la prime, l'entreprise ou l'indépendant qui compte au moins une unité d'établissement en Région de Bruxelles-Capitale; occupe moins de 50 ETP; est inscrit à la Banque-Carrefour des Entreprises au 18 mars 2020 et remplit ses obligations en matière de déclaration et de paiement TVA au 20 octobre 2020; n'est pas une entreprise publique.

Il faut être actif dans l'un des secteurs admis (codes NACE TVA) dont la liste est reprise, comme les modalités d'introduction de la prime et les documents à rassembler sur www.primecovid.brussels.