Oui, des alternatives existent pour permettre au secteur culturel de continuer à exister ! Preuve en est avec le spectacle Crepuscule, organisé sur la place Sainte-Croix à Ixelles jusqu'à ce vendredi 28 août.

Cette pièce de théâtre immersive plonge les spectateurs, casque sur les oreilles, dans une cérémonie funéraire au cours de laquelle quatre frères rendent un dernier hommage à leur cinquième frère décédé.

© DR

"Les spectateurs se retrouvent littéralement dans leur bulle pendant une heure grâce au casque dont ils peuvent ajuster le volume. Il s'agit d'un concert-spectacle jazz et électro avec, sur scène, un trompettiste, un pianiste et Max Merkpoel de Stereoclip derrière les platines", explique Hugo Buysse, membre de l'organisation. "Il s'agit d'une bonne alternative pour permettre à la culture de continuer à exister malgré le contexte de crise sanitaire. Ce spectacle n'entraîne aucune nuisance sonore, si ce n'est la trompette que l'on peut légèrement entendre de l'extérieur."

Le spectacle, monté en autoproduction par Greg Houben, Nicolas Buysse, Fabien Fiorini et Stereoclip, a déjà été joué au théâtre de Namur et au festival de Spa. La petite troupe a reçu l'autorisation de la commune d'Ixelles pour organiser cet événement.

A la fin de la représentation, les spectateurs étaient quelque peu sonnés. "C'est assez surprenant et cela fait beaucoup de bien", confie Mariam. "Il y a une combinaison entre le texte un peu slamé et la musique, ce qui donne un côté poétique. C'est la première fois que j'assiste à un spectacle de ce genre. On arrive à faire abstraction du reste et on a même eu droit à un magnifique coucher du soleil qui a ajouté encore de la magie au moment."

"Au début, on se demande si l'on est dans une vraie cérémonie tant le rendu est réaliste. La pièce parle de l'adieu à un frère fêtard, trader, et on se laisse prendre directement à l'histoire. Ce genre d'initiative est géniale et permet de montrer que le théâtre peut continuer à exister, à condition d'être un peu innovant", confie une autre spectatrice.

Le prix d'un ticket revient à 20 euros.