Une crise profonde traverse actuellement le Béjart Ballet Lausanne et l’Ecole -Atelier Rudra Béjart Lausanne.

Le conseil tient d’abord à "soulever la notion de présomption d’innocence à l’égard des personnes citées publiquement . Seule la justice pourra dans la mesure de ses compétences, établir les culpabilités si elles sont avérées. Néanmoins, nous pensons, cela corroboré par les dires de beaucoup, qu’il apparaît que la gestion de ces deux institutions - dont la Maison Béjart est proche - présente des manquements en matière de relations humaines, situation qui semblait déjà exister du temps des dernières années de feu Maurice Béjart. Depuis le décès du chorégraphe, il apparaît que trop peu a été réalisé pour améliorer la condition des danseurs et des élèves de ces deux institutions."

Sans vouloir s’immiscer dans la gestion de ces deux institutions , le conseil tient à "exprimer son inquiétude quant aux répercussions négatives de cette situation sur le monde de la danse et plus particulièrement sur la mémoire de Maurice Béjart, qui peut ou pourrait en être ternie."

Le conseil exprime le souhait que lumière soit faite le plus rapidement possible sur cette affaire et que les mesures adéquates soient prises pour que ces deux institutions retrouvent la sérénité indispensable à leur bon fonctionnement.

Il exprime également ses regrets sur la décision qu’a prise le Béjart Ballet Lausanne de fermer son école de danse, ce bel outil au service d’une jeunesse passionnée pour cet art, et espère qu’une solution rapide et pragmatique sera trouvée afin que les élèves et tous ceux qui participent à son bon fonctionnement n’en subissent aucun préjudice.

Il s’avère que cette malheureuse affaire soit aussi le départ positif , - ce que la Maison Béjart espère et préconise – d’une révision constructive, substantielle et fondamentale du statut du danseur et de l’élève de danse, dans le monde entier.

Dans l’exacte ligne de feu Maurice Béjart, le Conseil de la Maison Béjart espère que cette crise permettra de corriger et parfaire le mode de fonctionnement du Ballet et de l’Ecole.